la croyance

462 mots 2 pages
Croyance
Pourquoi avons-nous besoin de croire ?
Il n’est pas une société où l’on ne puisse repéré sous quelque forme que ce soit les croyances, une manifestation religieuse ou sacré, mêmes dans les sociétés laïcisées on peut repérer des résidus de conscience religieuse Durkheim va montrer comment les croyances vont fonder les communautés, pourtant il faut distinguer 2 axes
-> intime : chacun peut appartenir à une obédience qu’il choisit la foi (la confiance- « fides »- en une puissance supérieur à la nature humaine)
-> institution : religion devient un dogme => le dogme dicte des vérités définitions / il empêche la recherche de la vérité.
I. D’où vien la nécessiter de croire
A. Origine
->la société primitive est marquer par le sacré la nécessiter de croire en quelque chose de supérieur
Mircea Eliade : il montre que les sociétés ont besoin d’envisager une manifestation sacré, or le sacré va se manifester à l’origine dans le profane le sacré et le profane c’est toujours le même acte mystérieux : la manifestation de quelque chose de tout autre, d’une réalité qui n’appartient pas dans notre monde, dans des objet qui font partie intégrante de notre monde naturelle, profane
->li dit que la pierre est profane que l’homme va proféré a la pierre un caractère sacré -> la pierre devient « surnaturelle » sacré immanent = sacré cosmogonique

B. Nécessiter de croire
Puis-je me perfectionner puis-je être le meilleur l’homme va imposer une altérite supérieur pour se sentir protéger pour supporter son existence si la croyance permet de mieux vire et si elle n’empêche pas parfois la connaissance

II. Culte de l’illusion, la croyance
La trilogie du soupçon. Marx : la religion c’est l’opium du peuple elle permet ‘atténuer les souffrances il parle de son époque où il a 2 place. la prolétariat et la bourgeoisie critique social et économique, le prolétariat ne peut pas se révolter parce qu’il croit a une vie après la mort , que si la vie dure ici c’est pas

en relation