La culture républicaine

8782 mots 36 pages
Au XVII ème siècle, chaque famille noble avait son artiste attitré. Le peintre n’était qu’un artisan auquel on passait la commande de portraits, donc un tâcheron dont les œuvres étaient jugées à son aptitude à copier des sujets réels. Un bon portrait devait être conforme à l’original, sans toutefois en accentuer trop les défauts. Dans ce contexte, l’idée que l’art se doit d’imiter la Nature va plutôt de soi. La figuration de la Nature est un passage obligé pour l’art. Ne trouve-t-on pas dans la sculpture grecque des moulages de taureau où il semble bien que les « artistes », se soient contentés de jeter un animal dans de l’argile pour faire le moule ? Mais qu’est-ce que le résultat de ce travail, si ce n’est de l’imitation pure et simple ?

Ce point de vue nous choque. Notre idée postmoderne de l’art met tellement en avant le caractère original, personnel et subjectif de l’œuvre d’art, qu’il nous répugne de penser que l’art doive se contenter de copier des sujets naturels. D’ailleurs, le goût ambiant se détourne d'emblée de ce qui est figuratif et réaliste pour privilégier dans l’art justement ce que l’on ne trouve pas dans la nature. Le sens commun postmoderne a plutôt tendance à voir dans l’art une sorte de décoration originale. Seulement, même ainsi, on ne se débarrasse pas si aisément de l’idée de l’imitation. Elle subsiste encore comme imitation de l’art par l’art. Après tout, à y regarder de plus près, les artistes se copient très souvent les uns les autres et tous commencent par le plagiat.

Il semble difficile d’évacuer entièrement la notion d’imitation de la création artistique. La justification de l’imitation n’est pas simple. Toute la question est de savoir quelle place occupe l’imitation dans l’art ? En quel sens parler d’imitation dans l’art, c’est lui faire un mauvais procès, en quel sens l’imitation est-elle justifiable, ou est-elle dépourvue de sens ?

* *
*

A. L'art et l'imitation de la nature L’imitation dans l’art pose

en relation

  • La culture républicaine
    960 mots | 4 pages
  • La culture republicaine
    392 mots | 2 pages
  • La culture républicaine
    5088 mots | 21 pages
  • Enracinement de la culture republicaine
    1398 mots | 6 pages
  • dissertation culture républicaine
    1877 mots | 8 pages
  • L'école et la culture républicaine
    914 mots | 4 pages
  • L'enracinement de la culture républicaine
    2821 mots | 12 pages
  • 1879 - 1914 : L'enracinement de la culture républicaine.
    1168 mots | 5 pages
  • L'enracinement de la culture républicaine en france dans les années 1880-1890
    2004 mots | 9 pages
  • La culture républicaine et son implantation entre les années 1870 et 1890
    1390 mots | 6 pages