la décolonisation de l’Afrique était-elle un processus inévitable ?

Pages: 10 (2335 mots) Publié le: 4 mars 2014
Texte de Freud - 3 questions.

« Tandis que l'humanité a fait des progrès constants dans la conquête de la nature et est en droit d'en attendre de plus grands encore, elle ne peut prétendre à un progrès égal dans la régulation des affaires humaines et il est vraisemblable qu'à toutes les époques comme aujourd'hui, bien des hommes se sont demandé si cette partie des acquisitions de lacivilisation méritait vraiment d'être défendue. On pourrait croire qu'une régulation nouvelle des relations humaines serait possible laquelle renonçant à la contrainte et à la répression des instincts, tarirait les sources du mécontentement qu'inspire la civilisation, de sorte que les hommes, n'étant plus troublés par des conflits internes, pourraient s'adonner entièrement à l'acquisition des ressourcesnaturelles et à la jouissance de celles-ci. Ce serait l'âge d'or, mais il est douteux qu'un état pareil soit réalisable. »
FREUD
QUESTIONS
1 Dégagez l'idée principale et les étapes de l'argumentation.
2 Expliquez
- « la régulation des affaires humaines » ;
- le « mécontentement qu'inspire la civilisation ».
3 Y a-t-il un progrès humain comme il y a un progrès technique ?
• Freud est lepère de la psychanalyse, cette «psychologie des profondeurs». Dès 1920, il met l'accent sur la pulsion de mort (Thanatos), puissance destructrice inhérente à la nature humaine et sur la pulsion de vie (Éros), force créatrice. Pessimiste quant à la capacité de l'homme de s'améliorer (il a vécu la Première Guerre mondiale, la montée du nazisme en Autriche qui l'oblige à quitter Vienne et à s'exiler àLondres où il mourra en 1939 d'un cancer de la mâchoire), Freud constate que Thanatos a submergé Eros.
• Freud insiste dans ce texte sur le fossé qui sépare l'indubitable progrès technique du progrès civique, de l'amélioration des rapports humains, qui semble stagnant.
• La recherche de l'âge d'or, l'âge édénique, l'âge d'avant la civilisation conflictuelle, est un thème récurrent chez denombreux penseurs. Freud ne croit ni en un âge d'or d'avant la civilisation ni en un âge d'or futur.
QUESTION 1
L'homme réussit de plus en plus à maîtriser la nature grâce aux progrès techniques. En revanche, le progrès humain ne suit pas. L'homme n'est pas moins agressif aujourd'hui qu'il y a quelques milliers d'années. La société n'a pas su tirer profit de l'apport de la psychanalyse dans sesrapports humains. Par conséquent, l'homme aspirera toujours au paradis sur terre sans jamais pouvoir l'atteindre. Pour l'atteindre, il faudrait qu'il règle déjà - par la psychanalyse - ses propres conflits, ses inhibitions. Freud doute que cela puisse se produire à grande échelle. Ainsi, nous continuerons à développer les sciences et les techniques et à les utiliser à des fins guerrières.
QUESTION 21. « La régulation des affaires humaines »
• Réguler c'est régler, mettre au point, contrôler, assurer le fonctionnement correct.
Puisque l'homme maîtrise la nature, on peut se demander s'il ne pourrait pas aussi maîtriser davantage ses relations humaines afin de parvenir à vivre sans conflit. Freud démontre que la dynamique pulsionnelle ne disparaît jamais et que la réguler est un espoir vain.• Faut-il alors faire appel au politique ? L'humanité canalise ses instincts par la répression légale, la loi, et par la guerre, cette violence légitimée par l'État. La civilisation se développe en engendrant un processus de renoncement à des pulsions originaires et instinctives. Et finalement, que gagnons-nous à ce renoncement ? Quelles compensations nous permettent de restaurer un équilibrecompromis ?
2. « Le mécontentement qu'inspire la civilisation »
• L'humanité a progressé dans le domaine expérimental : l'homme connaît et maîtrise davantage la nature, multiplie les applications techniques. De ces progrès, l'homme est fier. Cependant, l'humanité ne paraît pas plus heureuse. Le progrès humain ne semble pas aller de pair avec le progrès technique.
L'homme ne peut pas être heureux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Décolonisation de l'afrique
  • L’afrique subsaharienne : le processus de décolonisation et les expériences économiques jusqu’aux années 70
  • « La chute de l’URSS était-elle inévitable »
  • La guerre en afghanistan était-elle réellement inévitable ?
  • La disparition des démocraties populaires était-elle inévitable ?
  • La décolonisation de l'afrique et de l'asie
  • La décolonisation de l'afrique française
  • La décolonisation de l'afrique française

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !