La délinquance juvénile

2308 mots 10 pages
La délinquance Juvénile, définition et moyen d’action

La délinquance juvénile n’est pas un phénomène récent. En effet dès 1945 une ordonnance met en place une charte de l’enfance délinquante favorisant l’action éducative sur la répression. Avec l’amplification de la délinquance juvénile on peut se poser des questions. Comment faire pour remédier à cette délinquance, quels sont les moyens d’action, faut-il éprouver de la compassion envers le jeune délinquant ou bien de la solidarité envers la victime? C’est avec ces différentes interrogations que l’on peut décrire le phénomène de délinquance juvénile, l’expliquer et aussi le comprendre. Nous pouvons donc nous demander si les différentes structures mises en place sont suffisantes et si l’accompagnement du jeune délinquant est suffisant pour y remédier. Nous développerons tout d’abord la situation actuelle et les facteurs , puis dans un deuxième temps nous mettrons en valeur les moyens mis en place pour lutter contre la délinquance juvénile.

I. La situation actuelle et les facteurs expliquant le phénomène

I.1. La situation actuelle Au fil des années, ces agissements ont pris de l’ampleur . En effet dans les années 1980, les actes de délinquance juvénile étaient de 10%, alors qu’aujourd’hui ils sont à plus de 20%. Nous pouvons voir que les mineurs sont responsables d’environ 1/3 des cambriolages et destructions de biens d’autrui et de 45% de vols avec violence, et de 36% de délits sur la voie publique. Cependant il faut tout de même prendre en considération que la population des jeunes augmente, ce qui peut expliquer en partie l’élévation du taux de délinquance. Nous observons donc le rajeunissement des délinquants pour les délits. Aujourd’hui on peut trouver des mineurs de moins de 13 mis en cause dans des actes délictueux graves. De même que le taux de récidive reste assez important. On voit apparaitre aussi des bandes constituées la plupart du temps de mineurs

en relation

  • Delinquance juvenile
    2407 mots | 10 pages
  • La délinquance juvénile
    372 mots | 2 pages
  • Délinquance juvénile
    20329 mots | 82 pages
  • delinquance juvenile
    906 mots | 4 pages
  • delinquance juvenile
    1653 mots | 7 pages
  • Delinquance juvénile
    377 mots | 2 pages
  • Délinquance juvénile
    2177 mots | 9 pages
  • Delinquance juvénile
    281 mots | 2 pages
  • La délinquance juvénile
    4722 mots | 19 pages
  • La délinquance juvénile
    531 mots | 3 pages