La délinquance juvénile

Pages: 10 (2308 mots) Publié le: 22 mars 2011
La délinquance Juvénile, définition et moyen d’action

La délinquance juvénile n’est pas un phénomène récent. En effet dès 1945 une ordonnance met en place une charte de l’enfance délinquante favorisant l’action éducative sur la répression. Avec l’amplification de la délinquance juvénile on peut se poser des questions. Comment faire pour remédier à cette délinquance, quels sont les moyensd’action, faut-il éprouver de la compassion envers le jeune délinquant ou bien de la solidarité envers la victime?
C’est avec ces différentes interrogations que l’on peut décrire le phénomène de délinquance juvénile, l’expliquer et aussi le comprendre. Nous pouvons donc nous demander si les différentes structures mises en place sont suffisantes et si l’accompagnement du jeune délinquant estsuffisant pour y remédier. Nous développerons tout d’abord la situation actuelle et les facteurs , puis dans un deuxième temps nous mettrons en valeur les moyens mis en place pour lutter contre la délinquance juvénile.



I. La situation actuelle et les facteurs expliquant le phénomène

I.1. La situation actuelle
Au fil des années, ces agissements ont pris de l’ampleur . En effet dansles années 1980, les actes de délinquance juvénile étaient de 10%, alors qu’aujourd’hui ils sont à plus de 20%. Nous pouvons voir que les mineurs sont responsables d’environ 1/3 des cambriolages et destructions de biens d’autrui et de 45% de vols avec violence, et de 36% de délits sur la voie publique. Cependant il faut tout de même prendre en considération que la population des jeunesaugmente, ce qui peut expliquer en partie l’élévation du taux de délinquance.
Nous observons donc le rajeunissement des délinquants pour les délits. Aujourd’hui on peut trouver des mineurs de moins de 13 mis en cause dans des actes délictueux graves. De même que le taux de récidive reste assez important. On voit apparaitre aussi des bandes constituées la plupart du temps de mineurs multirécidivistes.A noter par ailleurs qu’il n’existe pas uniquement des « gangs » masculins en effet on voit apparaitre des « gangs » féminins. De plus les actes délictueux deviennent de plus en plus graves, en effet des vols à l’étalage on passe à des agressions sur personne.
Selon Winnicott la notion de « tendance antisociale » dépasse largement la question de la délinquance . Selon lui cette tendance « setrouve une bonne expérience primitive qui a été perdue. Ce qui la caractérise certainement c’est que l’enfant est devenu capable de percevoir que la cause du malheur réside dans une faillite de l’environnement . » L’enfant cherche alors un milieu stable et solide, pour le mettre à l’épreuve par le biais des comportements impulsifs. La délinquance des mineurs peut être perçue de trois façonsdifférentes :

La marginalisation : Dans ce cas là, la délinquance est le fruit de l’exclusion, du chômage… Pour la plupart ils n’ont connu que l’exclusion, par le biais du chômage des parents par exemple, ou bien par l’échec scolaire qui s’est généralisé dans l’environnement social du jeune délinquant. Bien souvent, ils sont trop jeunes aux yeux de la loi pour être pénalement responsables. Ils sontdonc des proies idéales pour des trafics divers. Ils ont un sentiment de puissance et d’invulnérabilité car pénalement non responsables de leurs actes, ils savent qu’ils n’auront pas de sanctions lourdes.
La rébellion : Souvent, c’est souvent cette raison qui est utilisée par l’environnement social du mineur délinquant, pour expliquer ces agissements. La rébellion, cette violence n’est quepassagère. C’est la résistance à l’autorité, se plaindre et protester. Il faut donc montrer que les lois sociales sont indispensables à la vie en communauté.
La maladie : L’environnement social participe à la perte des repères habituels. D’ailleurs Kate Friedlander dès les années 1947, dans La délinquance juvénile ( Paris, Puf, 1951), met l’accent sur l’importance de la psychanalyse...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Délinquance juvénile
  • La délinquance juvénile
  • La délinquance juvénile
  • Juvenile délinquance
  • La delinquance juvenile
  • Delinquance juvenille
  • La délinquance juvénile
  • Délinquance Juvénile

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !