La délinquance

1938 mots 8 pages
Dossier 4 : « Évolution des formes de délinquance ».

1 Un peu d'histoire À l'époque, d'ailleurs presque contemporaine1, où se passe l'action de ce livre, il n'y avait pas, comme aujourd'hui, un sergent de ville à chaque coin de rue (bienfait qu'il n'est pas temps de discuter); les enfants errants abondaient dans Paris. Les statistiques donnent une moyenne de deux cent soixante enfants sans asile ramassés alors annuellement par les rondes de police dans les terrains non clos, dans les maisons en construction et sous les arches des ponts. Un de ces nids, resté fameux, a produit " les hirondelles du pont d'Arcole ". C'est là, du reste, le plus désastreux des symptômes sociaux. Tous les crimes de l'homme commencent au vagabondage de l'enfant. Exceptons Paris pourtant. Dans une mesure relative, et nonobstant le souvenir que nous venons de rappeler, l'exception est juste. Tandis que dans toute autre grande ville un enfant vagabond est un homme perdu, tandis que, presque partout, l'enfant livré à lui-même est en quelque sorte dévoué et abandonné à une sorte d'immersion fatale dans les vices publics qui dévore en lui l'honnêteté et la conscience, le gamin de Paris, insistons-y, si fruste, et si entamé à la surface, est intérieurement à peu près intact. Chose magnifique à constater et qui éclate dans la splendide probité de nos révolutions populaires, une certaine incorruptibilité résulte de l'idée qui est dans l'air de Paris comme du sel qui est dans l'eau de l'océan. Respirer Paris, cela conserve l'âme. [...] Soit dit en passant, ces abandons d'enfants n'étaient point découragés par l'ancienne monarchie. Un peu d'Égypte et de Bohème dans les basses régions accommodait les hautes sphères, et faisait l'affaire des puissants. La haine de l'enseignement des enfants du peuple était un dogme. À quoi bon les " demi-lumières " ? Tel était le mot d'ordre. Or l'enfant errant est le corollaire de l'enfant ignorant. D'ailleurs, la monarchie avait quelquefois besoin

en relation

  • Délinquance
    1104 mots | 5 pages
  • Delinquance
    1049 mots | 5 pages
  • Délinquance
    5810 mots | 24 pages
  • delinquance
    539 mots | 3 pages
  • Delinquance
    617 mots | 3 pages
  • la délinquance
    1823 mots | 8 pages
  • Délinquance
    1081 mots | 5 pages
  • Delinquance
    2238 mots | 9 pages
  • Délinquance
    3945 mots | 16 pages
  • La delinquance
    13946 mots | 56 pages