La dernière page d'un roman, question du corpus

672 mots 3 pages
Textes du corpus :
A – Guy de Maupassant, Une vie, chap. XIV, 1883.
B – Émile Zola, Germinal, septième partie, chap. VI, 1885.
C – Jean Giono, Regain, deuxième partie, 1930.
D – André Malraux, La Condition humaine, septième partie, 1933.
E – Albert Camus, La Peste, cinquième partie, chap. 5, 1947.

Quelle conception de la vie chacune de ces fins de roman vous paraît-elle transmettre ? Quels rapprochements peut-on faire entre ces textes ?

- Bien que le corpus rassemble des fins de romans de romanciers très divers – deux naturalistes du XIXe siècle, Maupassant et Zola, et trois auteurs du XXe siècle, une sorte de romancier-poète (Giono), un homme d’action engagé (Malraux) et un philosophe (Camus), ces textes transmettent une conception de la vie assez proche, qui oscille entre pessimisme et optimisme. - Ces dernières pages de romans peignent les malheurs et ce que l’existence a de pas « si bon » (Maupassant). Ce peut être la mort d’un être cher : la mère de « l’enfant » « est morte » ; Kyo a été « arraché » à son père qui constate amèrement qu’il ne faut qu’« un seul jour pour […] tuer » un homme ou que l’homme « n’est plus bon qu’à mourir » ; Rieux, le héros de Camus, pense à « ceux et celles qu’il avait aimés et perdus » dans Oran ravagée par la peste, « l’injustice et la violence » qui peuvent renaître à tout moment. Dans Regain, c’est le village qui est abandonné, comme mort, et Panturle a dû « combattre » contre cette mort lente. Le malheur peut prendre aussi la forme de la souffrance imposée à la classe ouvrière : dans Germinal, les mineurs souffrent à « taper » sans relâche dans ce « trou maudit » du « Voreux », « l’échine cassée ». - Mais, en contrepoint de cet aspect profondément négatif qui pourrait être désespérant, les cinq textes suggèrent, par divers moyens, le renouveau et dépeignent un monde gros d’espérances. - Les auteurs, pour le faire comprendre, recourent à des thèmes symboliques. C’est d’abord par le décor et l’atmosphère de « tiédeur

en relation

  • Les différents sujet de bac
    25172 mots | 101 pages
  • Ob_2d53b6_sujets Annabac Et Autres
    25163 mots | 101 pages
  • Sujet eaf 2009 centres étrangers séries générales
    297 mots | 2 pages
  • St thérèse old school
    4794 mots | 20 pages
  • La fin du roman
    294 mots | 2 pages
  • Le but d’une dernière page d’un roman est-il uniquement de donner un dénouement à l’histoire ?
    1122 mots | 5 pages
  • methodo_quest_corpus 2
    2186 mots | 9 pages
  • Question corpus méthode
    1033 mots | 5 pages
  • scène de bal: le motif romanesque
    2232 mots | 9 pages
  • Corpus methode
    1189 mots | 5 pages