La dissertation philosophique Liberté

Pages: 42 (10379 mots) Publié le: 6 novembre 2013
Sujet : Le respect de la liberté d'autrui fait-il obstacle à ma propre liberté?

S1 'agissant de la liberté, l'opinion commune -que sans doute d'ailleurs, sur ce point,
chacun de nous partage intimement et initialement- oscille entre deux extrêmes2 . D'abord elle
conçoit la liberté comme absence absolue de limites, rigoureuse négation de toutes contraintes,
pouvoir absolu sur soi, les autreset le monde3 . Le prototype d'une telle liberté serait Calliclès
lorsqu'il déclare4 :
"Car comment serait-on heureux, quand on est esclave de qui que ce soit?
Mais ce qui selon la nature est beau et juste, c'est ce que j'ai la franchise de te
dire à présent : que celui qui veut vivre droitement sa vie, doit, d'une part,
laisser les passions qui sont les siennes être les plus grandespossibles, et ne
point les mutiler; être capable, d'autre part, de mettre au service de ces
passions, qui sont aussi grandes que possible, les forces de son énergie et de son
intelligence; bref, donner à chaque désir qui pourra lui venir la plénitude des
satisfactions."
(Platon, Gorgias, 491e-492a)
On reconnaît dans les propos de Calliclès une conception courante de la liberté comme
revendicationd'une satisfaction des désirs et des passions à la fois sans entraves et à la fois sur
une échelle toujours plus large. En quoi Calliclès rejoint l'opinion commune dans une conception de
la liberté face à laquelle toute limite, si mince soit elle, est absence de respect de ma liberté,
absence de respect de la liberté de cet autre que je suis pour tout autre. C'est dire qu'une
quelconque limiteapparaît alors comme insupportable et inadmissible.
Cependant, insouciant de la contradiction, chacun, tout aussi promptement qu'il revendique
pour soi une telle liberté absolue, en exclut tous les autres5 . C'est qu'alors, le respect de la
liberté des autres risque de ruiner ma propre liberté en la niant. Tout se passe comme si chacun
sentait bien à la fois l'intérêt, pour soi, d'une libertésans bornes, et le danger, pour tous, de son
universalisation6 . C'est-à-dire que tout se passe comme si il était impossible que se maintienne
un mutuel respect de libertés absolues. Il faudrait donc choisir entre la revendication d'une liberté
absolue et celle du respect de la liberté. C'est cette contradiction de l'opinion commune qui nous
impose de nous demander : le respect de la libertéd'autrui fait-il obstacle à ma propre liberté?7

1 Introduction
2 L’ouverture qui est utilisée dans cette introduction est l’opposition, et la contradiction de deux
opinions communes contradictoires.
3 Exposition de la première opinion commune.
4 Illustration de la première opinion commune.
5 Exposition de la seconde opinion commune
6 Contradiction des deux opinions communes lorsqu’ellessont simultanées.
7 Rappel de l’intitulé du sujet, dans une formulation à l’identique, à la fin de l’introduction. Le
lieu impose de sauter deux ligne avant la première partie.
Le respect de la liberté d’autrui fait-il obstacle à ma propre liberté ?

1

Nous8 définirons d'abord la liberté9 comme pouvoir absolu, illimité de faire ou de ne pas
faire. Si, tout aussi largement, nous entendonspar respect10 le simple fait de prendre en
considération, alors, le premier paradoxe11 de la question du sujet est, qu'à l'évidence, la
réponse à cette question, ne peut être qu'affirmative : prendre en considération la liberté de
l'autre ne peut que limiter ma propre liberté. Cependant, ce premier paradoxe en impose, par
réciprocité, immédiatement un second12 . Si le respect de la libertéd'autrui ruine ma liberté, le
respect de ma liberté par autrui, ruine sa liberté. Or tous, autrui autant que moi et moi autant
qu'autrui, souhaitons et une liberté sans limite et le respect de notre liberté13 . Car c'est bien là
ce que présuppose la question du sujet : la réciprocabilité de moi et d'autrui14 , le souhait
commun du respect d'une liberté illimitée15 . Mais c'est dire alors que la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation philosophique : la liberté ne serait-elle pas une illusion ?
  • Dissertation philosophique: peut on renoncer à sa liberté
  • La liberté philosophique
  • Dissertation philosophique
  • Dissertation Philosophique
  • Dissertations philosophiques
  • La dissertation philosophique
  • dissertation philosophique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !