La diversite des lois

504 mots 3 pages
Les Lois (en grec : Νόμοι) sont le dernier dialogue de Platon. C'est aussi le plus long et le seul où Socrate n'apparaît pas. Il traite, tout comme la République, de philosophie politiqueet touche au problème de la meilleure constitution politique. Comme dans la République, Platon vise dans les Lois la constitution de la cité la meilleure possible en prenant pour modèle le juste selon les dieux. Dans les deux cas, ce modèle est l'image que les dirigeants doivent suivre pour unifier une cité et la rendre entièrement vertueuse, sans qu'il soit cependant possible de l'instituer réellement. Platon est toutefois plus « empirique » dans lesLois, puisqu'il examine des constitutions réelles et propose une description très détaillée d'une constitution aussi juste que possible.

|Sommaire |
| [masquer] |
|1 Plan du livre Les Lois ou Sur la législation |
|2 Thèmes de l’œuvre |
|2.1 Rôle des lois |
|2.2 Rôle de l’éducation |
|3 La modernité de l’œuvre |
|4 Bibliographie |
|5 Références |

Plan du livre Les Lois ou Sur la législation[modifier]

Suivons la progression de ce gros livre, dans la traduction de Léon Robin (Platon, Oeuvres complètes, Gallimard, coll. "Pléiade", 1950, t. II, p. 635-1131).

▪ Livre I : Clinias1 soutient que la guerre est la fin principale de la législation (625 e). L'Athénien riposte que le but du législateur est de mettre ce qui est bon à même de vaincre ce qui est mauvais (626 d). Il y a une hiérarchie des biens : extérieurs (richesse, honneur, pouvoir), du corps (santé, beauté, force, adresse), de l'âme

en relation

  • Montesquieu sociologue
    1195 mots | 5 pages
  • Pluralité des sources et conflits
    1498 mots | 6 pages
  • Grh et diversité
    9295 mots | 38 pages
  • La discrimination
    6034 mots | 25 pages
  • Le structuralisme
    1466 mots | 6 pages
  • La culture
    427 mots | 2 pages
  • Management par la diversité
    2509 mots | 11 pages
  • discrimination
    5979 mots | 24 pages
  • Separation des pouvoirs
    2461 mots | 10 pages
  • SOCIOLOGIE
    455 mots | 2 pages