La domination masculine

1012 mots 5 pages
La domination masculine
Pierre Bourdieu

a. Biographie

Pierre Bourdieu est un sociologue français. Il est né en 1930
Enfant unique, ses parents sont ouvriers. Il suivit des études philosophiques à Paris.
Par la suite, il fit son service militaire et en raison de ses capacités rédactionnelles, il est affecté à la faculté des lettres d’Alger où il poursuit ses études sur l’Algérie. Il étudia, ethnologiquement, la région de Kabylie.
Dés le début des années 80, il s’implique dans la vie publique en soutenant des grévistes etc. En 1981, il devint professeur au collège de France. Durant toute sa carrière de professeur universitaire, il a mené une activité d’éditeur grâce à laquelle il a diffusé sa pensée. En 1985, il devient directeur du centre de sociologie européenne.
En 1995, il crée une maison d’édition, « Raison d’agir », publiant des travaux de jeunes chercheurs. Il est recherché et contesté par les médias. Il meurt le 23 janvier 2002.

b. Analyse de l’essai

Pierre Bourdieu part du postulat que le monde est agencé d’une certaine manière et que cet agencement se reproduit plus facilement qu’il ne se bouleverse.

Dés le préambule, il expose sa thèse. Il explique que la domination est une violence invisible et symbolique. Il le répétera plusieurs fois au long de l’essai.

Cette violence symbolique est inscrite dans les modes de pensées. La personne « dominée » ignore qu’elle l’est. Elle ne connaît pas et n’est pas consciente de la domination qu’elle subit. La personne dominée finit par adopter les manières de penser du dominant.

Plusieurs institutions sont reproductrices de ces modes de pensée. Tout d’abord, la famille, Où il y a une division des rôles. La femme au foyer etc. Ensuite, l’Eglise qui a toujours été antiféministe et enfin l’Etat avec ses lois, droits de vote etc.

La définition de la domination masculine pour Pierre Bourdieu est : une organisation matérielle et symbolique où la vérité exaltée s’oppose à la féminité reléguée

en relation

  • La domination masculine
    1693 mots | 7 pages
  • La domination masculine
    5761 mots | 24 pages
  • La domination masculine
    1965 mots | 8 pages
  • La domination masculine
    621 mots | 3 pages
  • Domination masculine
    1754 mots | 8 pages
  • La domination masculine
    506 mots | 3 pages
  • La domination masculine
    1235 mots | 5 pages
  • La domination masculine
    360 mots | 2 pages
  • Domination masculine
    1534 mots | 7 pages
  • La domination masculine
    17073 mots | 69 pages