La domination masculine

1235 mots 5 pages
Dans la langue française, pour désigner un groupe composé d’une multiplicité de femmes et d’un homme, on emploi le pronom « Ils ».
Domination vient du verbe « dominer » (étymologiquement de la juxtaposition latine des mots « règle » et « maître »). Ce mot décrit une situation où, un être et bien souvent un groupe est en position d'imposer (voir autorité), par tout moyen à sa convenance (y compris la force) : ses idées, sa loi, vérité ou croyance voire simplement son bon plaisir.
« on ne nait pas dominant, on le devient »
À la masculinité sont associés des attributs culturellement considérés masculins. Construits socialement, ces traits ne sont pas exclusifs aux hommes, mais seulement prédominants, plus spécifiques à un sexe qu'à l'autre; on les observe aussi chez la femme. Les caractéristiques plus spécifiques associés à l'homme seraient : la créativité, la rationalité, l'entraide, la concentration, l'endurance, la force physique, la détermination, la planification, l'habileté, le courage, l'agressivité et l'intelligence.
Dominer c’est imposer par tout moyen à sa convenance ses idées, sa loi, sa vérité, sa croyance.
La domination masculine : est-ce la domination du masculin sur le féminin ? ou la domination d’un type d’individus caractérisés de « masculin » de par leur comportement ?
Masculin/féminin, volume II. Dissoudre la hiérarchie », de Françoise Héritie
I / La domination masculine : un héritage de la force physique
1) La domination chez les animaux
Chez les animaux, animal dominant= le plus fort physiquement  force permet de procurer de la crainte aux autres  permet d’imposer ses décisions, donc de dominer.
Ex : Les loups  le mâle dominant change tous les 2-3ans en moyenne, le rapport de force physique baissant.
Chez les Hommes  supposition que cela était le cas avant le contrat social, théorie de Hobbes.
Après le contrat social, la domination de l’homme sur la femme est sensé s’atténuer. En effet, par le contrat social, les hommes

en relation

  • La domination masculine
    1693 mots | 7 pages
  • La domination masculine
    1012 mots | 5 pages
  • La domination masculine
    5761 mots | 24 pages
  • La domination masculine
    1965 mots | 8 pages
  • La domination masculine
    621 mots | 3 pages
  • Domination masculine
    1754 mots | 8 pages
  • La domination masculine
    506 mots | 3 pages
  • La domination masculine
    360 mots | 2 pages
  • Domination masculine
    1534 mots | 7 pages
  • La domination masculine
    17073 mots | 69 pages