La femme antillaise

Pages: 33 (8154 mots) Publié le: 6 juin 2012
sujet:La femme guadeloupéenne
Problématique:En quoi la femme guadeloupéenne peut-elle être considérer comme une héroine?
Introduction:
I-Les souffrances de la femme guadeloupéenne
1) Les violences masculines

Aux Antilles il existe une espèce de consensus social à ce comportement aux violences masculines, qui ne peut se développer qu'à la faveur d'une éducation différentes pour filles etgarçons, des modèles familiaux intériorisé,des complaisances de l'entourages et des relations intimes entes femmes. En effet, en Guadeloupe, l'éducation favorise la soumission des filles et des garçons à la Loi des adultes , des femmes à la Loi de l'homme.
En effet,quand les enfants assistent terrorisés à des disputes conjugales, il est très rare que la femme ait le dessus. Ainsi la filleintériorise l'idée que la femme est soumise à l'homme, qu'elle est toujours la victime et qu'elle ne peut pas se défendre. De même que le garçon retiendra qu'il fait partie de ceux qui commandent et de ceux qui dominent. La femme, elle, garde le statut d'enfant : elle doit ainsi se résoudre à obéir à une loi qui semble "naturelle" en Guadeloupe : la Loi de l'Homme!
Souvent,l'homme antillais ne connaîtpas le respect de l'autre. Il considère que la femme guadeloupéenne apprécie cette violence, parce qu 'associée à la sexualité : c’est ainsi que l' homme violent passe pour un bon compagnon dont la femme ne peut se passer. L'opinion courante dit que si la femme reste avec un amant violent c'est parce qu'elle trouve dans cette relation une forte compensation sexuelle. "Beaucoup de femmes préfèrentavoir un mari violent le jour, "violent"la nuit, que doux le jour et "doux" la nuit ",écrivent
ALIBAR France et LEMBEYE-BOY Pierrete dans La Condition féminine aux Antilles.
Mais les témoignages des femmes battues tirés de cet ouvrage sont en contradictions avec ces affirmations. Car en réalité la femme subit la violence, puis elle subit le viol.
Si elle reste à cause de l'argent, desenfants, l'absence de métier , du qu'en dira -t- on, mais surtout à cause de la COMPLICITE de la société : la femme cache qu'elle est battue car elle a honte pour l'homme et bien sûr honte d'elle même: elle sait que l'entourage dira qu'elle a" mérité" sa" correction"; si elle reçoit des coup c'est qu'elle est coupable ; ce qui ne lui est d'aucun secours puisque l'homme se fait souvent passer pour unhomme agréable et sérieux au travail. Elle le cache aussi vis-à vis de ses concurrentes : celle qui était la "préférée " est réduite au staut de femmes battues. Et pour finir elle se tait par peur de représailles et cachera souvent ses blessures au médecin. Elle se rend bien compte que ce problème n'est pas individuel mais plutôt un problème de la société actuelle, cependant elle ne voit pascomment agir.
Donc, aux yeux du monde, elle semble s'accommoder de cette situation : les violences peuvent continuer! En réalité elle survit par la négation d'elle même ou déplace son sentiment de dignité en s'accrochant à d'autres choses comme ses enfants, le besoin de garder la tête haute, de rester"propre", d’ éviter le scandale, de garder l'estime des autres.
Mais à quel prix?
La guadeloupéennene "respire" que par intermittence : pendant que son mari est absent. Au fil du temps il lui sera de plus en plus difficile de s'en sortir, sans le savoir elle est embarquée dans un type de relation sado-masochiste.
Certaines d'entre elles ont riposté, ressentant que celui qui frappe porte atteinte à la dignité humaine. Elles se doutent que le celui qui est violent, est incapable de communiquersans utiliser le seul langage dans lequel il excelle : celui de la violence. Attendre ou espérer un changement ne sert à rien.

2)Des problèmes économique

L’image dominante que l’on a des femmes dans la société est qu’elles sont spécialistes des affaires domestiques et considérées comme gardiennes des valeurs. Or le quotidien de nombreuses femmes antillaises est avant tout leur travail,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Littérature antillaise
  • L’architecture antillaise
  • L'évolution de la musique antillaise
  • La femme
  • Femme
  • Femme
  • La femme
  • femme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !