La femme tueuse en série - le cas taylor moore

Pages: 15 (3586 mots) Publié le: 19 juillet 2010
Le phénomène du tueur en série n’est pas intrinsèque à la société moderne. Depuis les temps anciens, ce phénomène a été répertorié un peu partout à travers le monde. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’un crime rare (Hickey, 1995) et plus exceptionnel encore lorsque le tueur est une femme. On connaît environ une cinquantaine de femmes tueuses en série «célèbres» contre 800 tueurs en sériemasculins «célèbres». C’est ce qui explique que peu d’études se soient penchées sur le sujet, malgré que les motifs, les raisons, les méthodes et les caractéristiques des tueuses en série soient différents de ceux des hommes.

L’image de la femme incapable de faire du mal, douce et maternelle est solidement imprégnée dans les mentalités collective. La théorie de Beccaria définit d’ailleurs lesfemmes comme dépendantes des hommes, et que celles-ci sont avant tout des filles, des soeurs, des épouses et des mères, à l’opposé extrême de la barbarie : «cette figure (de criminelle) dérange donc profondément les représentations traditionnelles sur les modèles sexués». C’est ce qui explique également pourquoi les études se font rares et aussi pourquoi plusieurs tueuses en série ont longtempsréussi à échapper aux mains de la justice et que leur culpabilité a été longue à être reconnue (Greenwood, 1996). D’ailleurs, selon une étude de Kelleher et Kelleher, les tueuses en série sont interceptées, en moyenne, après 8 ans d’activité, soit quatre ans de plus que pour un homme (Pawlik-Kienlen, 2008).

De plus , on utilise des termes beaucoup plus «sensuels», «séducteurs» et «sympathiques»pour décrire les tueuses en série : «Jolly Jane», «Barbie Killer», «Black Widow», «Angel of death» contrairement aux hommes («Ripper, «Night Stalker»), ce qui leur donne un côté plus sympathique, une forme de compassion. D’ailleurs, le passé obscur et l’absence d’amour dans la vie d’une tueuse sont souvent mis à l’avant-scène pour expliquer les comportements «anormaux pour une femme», pour justifierune telle barbarie (Sillup, 2010).

Toutefois, si les tueuses en série se font plus rares et sont moins «craintes», il n’en reste pas moins que celles-ci sont habituellement plus déterminées, plus perfides, ont des motivations plus complexes et leurs actes, moins violents, sont plus difficiles à détecter (Sillup, 2010). De plus, elles s’attaquent habituellement à des personnes proches et/oufaibles. Freud explique que ce caractère d’exception du crime conjugué au féminin décuple d’ailleurs sa cruauté. La femme criminelle, «dans un acte de haute désymbolisation, procède au sacrifice au nom d’une Loi antérieure et supérieure au meurtre du père». Lombroso disait d’ailleurs que la criminelle-née est pour ainsi dire une exception à double titre, comme criminelle et comme femme (...) Elledoit donc, comme double exception, être plus monstrueuse».

Blanche Taylor Moore est l’une de ses tueuses en série qui a longtemps agi dans l’ombre, et avec succès, avant d’être reconnue coupable du meurtre de son amant. Elle a également été accusée du meurtre de James et Isla Taylor, de même que de tentative de meurtre sur son deuxième mari. Toutefois, ayant déjà été condamnée à la peinemaximale (peine de mort), les autorités ont jugé qu’un autre procès ne servirait à rien, Taylor Moore étant déjà dans le couloir de la mort, où elle se trouve encore aujourd’hui.

Blanche Taylor Moore
Blanche Taylor Moore, née Blanche Kiser en 1933, est une Américaine originaire de la Caroline du Nord. Fille d’un ministre baptiste, alcoolique et joueur invétéré, elle fut obligée de se prostituer,dès son jeune âge, pour couvrir les dettes de jeu de son père. Elle était reconnue pour passer de petite fille sage et dévote, citant les Saintes Écritures, à une petite délurée tenant des propos crus et salés en un tourne-main. En 1952, âgée d’à peine 19 ans, elle épouse James N. Taylor, pour se départir de l’emprise paternel, avec qui elle aura deux enfants (1953 et 1959). Elle devient connue...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cas adidas femme
  • Etude de cas égalité homme et femme
  • Les tueurs en série dans les séries télévisées: étude de cas
  • Taylor
  • Taylor
  • Taylor
  • Taylor
  • Moore

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !