La fiction est-elle un bon moyen pour nous faire réfléchir?

Pages: 7 (1536 mots) Publié le: 26 février 2011
Nombreux sont les récits de fiction que nous trouvons dans nos bibliothèques. La répartition de la richesse de ce style d’écriture qui dure depuis bien des siècles est donc signe de succès et d’efficacité.
D’une manière générale, l’écrivain utilise les caractéristiques de l’apologue et de la fiction pour rendre la lecture du livre plus agréable au lecteur. En effet on doit à la fiction lepouvoir d’envouter le lecteur. Par ce procédé celui-ci pourra percevoir d’une meilleure façon le message transmis par l’auteur. Cependant on peut contraster ce point de vue en exposant les limites de la fiction face au lecteur. Ces deux idées antagonistes seront les objets des deux grandes parties que nous développerons pour étudier la question suivante : « La fiction est-elle un bon moyen pour nousfaire réfléchir ? »

La fiction détient d’incontournables pouvoirs pour séduire.
L’écrivain de fictions présente le plus souvent une scène atypique au début de son récit, qui tend vers l’« hors du commun » ce qui permet d’intéresser immédiatement le lecteur. Ce dernier pourra alors éprouver un certain émerveillement, et ressentir l’envie de poursuivre la lecture de son livre. Parcette stratégie, l’auteur parviendra à faire passer d’une façon plus aisée au cours de la lecture l’opinion qu’il prône. Parues lors du siècle des Lumières, Les lettres Persanes, sont l’objet d’une illustration du point de vue de Montesquieu, en racontant l’histoire fictive des Troglodytes, ce peuple barbare, s’apparentant plus à des bêtes qu’à des hommes, et vivant en totale anarchie finirent pars’entretuer à force de vivre sans s’entraider les uns les autres. C’est par cette illustration choquante et loin de l’ordinaire que Montesquieu parvient à amener son message : les hommes pour survivre en société doivent dépendre de règlements stricts issus d’une forme de gouvernement. Le lecteur par la simplicité de la scène parvient sans aucunes difficultés à percevoir le message.
Parailleurs, l’auteur dans les représentations qu’il donne, utilise très souvent les images des vices humains, comme encore une fois ici dans Les lettres Persanes, Montesquieu montre une mauvaise image pour utiliser un contre exemple de la morale qu’il veut faire passer, ici, les personnages sont repoussants, s’apparentent à des bêtes. Il critique l’absurdité du comportement humain, et des politiquesparfois adoptées par certains, et il fait le blâme du « chacun pour soi » et espère qu’ainsi les lecteurs feront part d’un certain dégoût, reconnaitront leur faute et la rectifieront. Ici Montesquieu précise que ces êtres sont à la frontière de l’humanité et de la bestialité, pour faire comprendre au lecteur que ce genre de comportement n’est pas digne d’un être humain, on peut remarquer que l’onretrouve cette forme d’égoïsme dont fait preuve le peuple des Troglodytes dans le caractère animal.
De même que la fiction critique les vices humains, elle possède également un pouvoir d’identification du lecteur au personnage. Le ou les personnages du récit peuvent être représentés comme étant en quête d’une vertu, visant à les faire progresser. C’est pourquoi l’auteur s’applique dansla description des caractères des personnages, car elle est l’objet de l’attachement du lecteur à ces personnages. Le lecteur peut alors s’identifier à ce personnage car il peut lui aussi être à la recherche d’un apprentissage, par exemple lors de la lecture de son livre, il cherche à faire évoluer ses points de vues.
La lecture de la fiction peut susciter, pour le lecteur, une certaineréflexion sur des aspects existentiels, vécus par les personnages, effectivement les actions des personnages principaux présentées la plupart du temps comme des héros peuvent interagir sur les pensées futures du lecteur. Après lecture, l’intéressé peut changer sa façon de voir les choses et changer radicalement sa vie. Car il est vrai que le talent des écrivains de fictions parvient à nous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • une fiction peut elle faire réfléchir ?
  • La fiction, bon moyen pour persuader ?
  • La fiction est-elle un bon moyen de persuation ?
  • La fiction et les effets de style semblent ils être un bon moyen pour faire passer un message ?
  • Dans quelle mesure le comique est il un moyen pertinent de faire réfléchir?
  • En quoi le recours aux oeuvres litteraire vous semble t-il etre un bon moyen pour transmettre et faire reflechir le...
  • Est
  • Pensez-vous que faire rire est un bon moyen de critiquer les défauts de notre société ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !