La fiscalité

794 mots 4 pages
La fiscalité La fiscalité répond, en première approche, à des objectifs tels que la redistribution et la correction des imperfections du marché. Sachant que toute nouvelle mesure fiscale s'accompagne d'incitations ou de désincitations, celle-ci s'appliquant sur les principales grandeurs économiques, le problème de la théorie économique est d'identifier et d'analyser les imperfections du marché, et d'y appliquer des mesures correctrices, c'est-à-dire principalement de réduire l'inégalité des revenus et de corriger les externalités.
Or le développement de la fiscalité effective des Etats contemporains, surtout préoccupés par le fait de trouver des recettes fiscales pour financer leurs dépenses, est assez éloigné de cette théorie.
Comment donc comprendre cet écart, comment apprehender la nature et les limites de la fiscalité ?
On peut, dans un premier temps, présenter brièvement la théorie classique de la fiscalité, et puis la comparer à l'application qui en est faite.
1/ La fiscalité correctrice des imperfections du marché : a/ La fiscalité redistributrice : La première de ces imperfections est représentée par le fait que le marché peut conduire à une inégalité de la distribution du revenu. Traditionnellement, les outils fiscaux perrmettent de redistribuer directement les revenus obtenus par les ménages au moyen d'impôts et de transferts progressifs dépendant du revenu obtenu, par opposition à des interventions agissant sur le système de prix du marché du travail (rigidité des salaires).
Un question se pose, la taille des effets désincitatifs de la redistribution : car les incitations à obtenir tel ou tel niveau de revenu se trouvent modifiées par les impôts qui s'y appliquent. On peut imaginer une redistribution qui égaliserait complètement les revenus après impôts : elle conduirait à un revenu moyen très faible, et donc redistribuerait la pénurie. La recherche actuelle montre que les effets désincitatifs sont relativement faibles au niveau des taux

en relation

  • Fiscalité
    15851 mots | 64 pages
  • Fiscalité
    3181 mots | 13 pages
  • Fiscalite
    9782 mots | 40 pages
  • Fiscalité
    4388 mots | 18 pages
  • La fiscalite
    1392 mots | 6 pages
  • Fiscalité
    46374 mots | 186 pages
  • La fiscalité
    923 mots | 4 pages
  • Fiscalite
    2248 mots | 9 pages
  • Fiscalite
    1079 mots | 5 pages
  • La fiscalité
    18576 mots | 75 pages