La flexibilité réduit-elle le chômage ?

Pages: 6 (1490 mots) Publié le: 27 décembre 2012
La flexibilité réduit-elle le chômage ?

Introduction :
Tandis que la période après la seconde guerre mondiale appelée « les trente glorieuses » se distingue par une croissance de la production, de la consommation et des salaires réels, la fin des années 70 se caractérise par une montée du chômage qui devient persistant à partir de la seconde moitié des années 80. Quelques années après, l’idéeprédominante est que le taux de chômage s’explique par la rigidité du marché du travail. En effet, celle-ci imposerait trop de contraintes aux entreprises et les empêcherait de s’adapter à l’évolution constante de leur environnement notamment à cause d’adaptations coûteuses. La solution proposée à ce problème a été la flexibilisation permettant de donner plus de souplesse soit au niveau dufacteur capital, soit à celui du facteur travail. Nous nous intéresserons à cette flexibilité sur le marché du travail. Nous allons donc nous demander si celle-ci est une solution à la réduction du chômage. Pour cela, d’une part, nous expliquerons pourquoi la flexibilité s’avère nécessaire pour réduire le chômage et d’autre part, nous mettrons en évidence les limites de la flexibilité.

I/Laflexibilité : une nécessité pour réduire le chômage.
Dans la théorie des néoclassiques, les rigidités du marché du travail sont des facteurs de chômage. Le cadre d’analyse est le marché du travail. Le chômage classique se caractérise par un déséquilibre entre l’offre de travail des ménages et la demande de travail des entreprises. L’offre est trop importante par rapport à la possibilité d’embauche dumarché. Les néoclassiques remarquent que l’offre de travail est croissante du salaire réel. Les ménages arbitrent entre le temps de loisir et le temps de travail en fonction du salaire réel. Si le pouvoir d’achat du revenu augmente, l’offre de travail augmente. La demande de travail est décroissante du salaire réel. Les entreprises embauchent tant que la productivité marginale du travail estsupérieure ou égale au salaire réel. Si le coût du travail augmente, la demande de travail baisse. En situation de concurrence pure et parfaite, la confrontation de l’offre et de la demande sur le marché du travail détermine un salaire d’équilibre et un niveau de plein emploi. La flexibilité du salaire ajuste automatiquement l’offre et la demande. Selon les néoclassiques, le chômage est volontaire ensituation de concurrence pure et parfaite. Il correspond à la situation où certains travailleurs revendiquent un salaire supérieur au salaire d’équilibre. En dehors de cette situation de concurrence pure et parfaire, les néoclassiques expliquent le chômage par la rigidité du salaire qui empêche l’ajustement de l’offre et de la demande et plus largement par l’interférence d’institutions comme l’Etat dansle libre fonctionnement du marché du travail. La rigidité du salaire se matérialise par un salaire minimum imposé par les syndicats et les négociations collectives. D’autres règles étatiques augmentent le coût du travail comme les règles d’indemnisation du chômage et celle de protection de l’emploi à l’embauche et au licenciement. En effet, toutes ces mesures augmentent le coût total du travailet sont prises en compte par les entreprises. Au-delà du coût, la rigidité des contrats et de la législation sont des freins à l’embauche. Lors de relance de l’activité, certaines entreprises auraient besoin d’embaucher des salariés mais renoncent par peur de ne pouvoir se séparer de ces salariés si l’activité rechute. La flexibilité du travail permettrait donc aussi aux entreprises d’adapter laquantité de travail nécessaire aux besoins réels de l’entreprise suivant l’activité du moment. Les entreprises pourraient donc s’adapter plus facilement à l’évolution de son environnement et être plus compétitives. Elles auraient la capacité d’être plus réactives à la demande de leurs clients. La flexibilité du travail est donc un moyen pour rendre une économie plus compétitive, de contribuer à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chomage et flexibilité
  • flexibilité et chomage
  • Flexibilité et chomage
  • Flexibilité et chomage
  • Dissert la croissance réduit-elle le chomage
  • La croissance économique réduit-elle le chômage?
  • FLEXIBILITÉ DU TRAVAIL ET CHÔMAGE
  • Flexibilité du marché du travail et chomage

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !