La france de 1848 à 1914

Pages: 7 (1710 mots) Publié le: 7 mars 2011
La France de 1848 à 1914

Depuis la Révolution, la France n’a pas trouvé de régime politique stable. Se sont succédées 4 tendances :    
* La restauration de l’ancienne monarchie (la Restauration de 1815 à1830)
* La monarchie de type constitutionnelle (l’expérience de 1789-1792, la Monarchie de Juillet)
* Le bonapartisme (une monarchie républicaine ?)
* LaRépublique (1792 à 1799)
En fait, on oscille entre l’affirmation et l’abandon des acquis de la Révolution. De 1848 à 1875, on expérimente encore toutes les sortes de Constitution. 1875 est marquée par la naissance de la IIIème République avec laquelle le régime républicain devient le régime privilégié et permanent de la France contemporaine (à l’exception de Vichy).
1 - L’échec de la IIème République:
* Dans un premier temps, la République qui naît de la Révolution de 1848 associe principes de démocratisation politique à principes de démocratisation sociale. Cela se traduit par des scènes de fraternisation de la Bourgeoisie avec le monde ouvrier contre la Monarchie.
* Cependant, très vite, le non-respect de ces principes de départ aboutit à des émeutes sévèrement réprimées quimarque le divorce entre classes laborieuses et bourgeoisie au pouvoir.
* Par ailleurs, les conservateurs commettent l’erreur de faire de Louis-Napoléon Bonaparte leur candidat à l’élection présidentielle de décembre 1848.
* Dès le 2 décembre 1851, par un coup d’Etat, il dissout l’Assemblée et établit un gouvernement de transition vers une restauration de l’Empire.
* Dès le2 décembre 1852, il se fait proclamer empereur sous le nom de Napoléon III.
2 - Le Second Empire (1852-1870) :
* Un régime autoritaire qui interdit les partis : pour Bonaparte, les partis sont source de discordes. Il existe une guerre civile larvée entre légitimistes (favorables à la restauration des Bourbons), les orléanistes (favorables à Louis-Philippe), les Républicains modérés (labourgeoisie favorable à la démocratisation politique mais peu à la démocratisation sociale), les socialistes (réformistes ou révolutionnaires). L’interdiction du multipartisme répond à la volonté d’apaisement des Français qui préfèrent alors aliéner une partie de leur liberté (la pluralité des idées et donc la liberté d’opinion et d’expression) en échange de la paix civile. Dans ce cadre,l’Empereur possède l’essentiel des pouvoirs. Le Parlement est maintenu mais son rôle se borne à approuver les lois rédigées par le Conseil d’Etat dont les membres dépendent directement de l’Empereur.
* Un régime populiste : Napoléon III restaure le suffrage universel. Il entend s’appuyer sur l’approbation populaire pour régner. Il organise régulièrement des plébiscites pour approuver sa personne. Unepropagande efficace et la pression des préfets dans les départements, ainsi que l’interdiction pour l’opposition de faire campagne oriente naturellement l’opinion dans un sens qui lui est favorable. Il y a plus populisme (appui démagogique sur le peuple) que démocratie (réel pouvoir des citoyens). D’ailleurs Napoléon III jouit d’une réelle popularité. Elle s’appuie sur son souci de modernisationdu pays et son soutien aux milieux d’affaires. Il montre aussi une certaine volonté d’améliorer les conditions de vie des masses laborieuses par une politique sociale visant à améliorer les sociétés de secours mutuel et la subvention de logement ouvrier.
* A partir de 1860, le régime évolue dans un sens libéral : Napoléon perd deux appuis importants. D’un côté les catholiques qui luireprochent son soutien à l’unité italienne (qui se fait contre le Pape). De l’autre, le milieux des affaires lui reproche son choix d’ouvrir le pays au Libre-échange ce qui expose les industriels à la concurrence britannique. Il cherche alors de nouveaux soutiens chez les notables libéraux, les classes populaires et la petite bourgeoisie démocrate. Il multiplie dans ce but les concessions aux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La france de 1848 a 1914
  • La france de 1848 à 1914
  • La france de 1848 à 1914
  • La france de 1848 à 1914
  • La france de 1848 a 1914, l'implantation de la démocratie
  • Les paysans et la politique en france de 1848 à 1914
  • La vie politique en france de 1848 à 1914
  • Paysans et politique en france (1848

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !