la génisse, la chèvre, la brebis et le lion

468 mots 2 pages
N° 1 et 2 p. 128-129
1) Argumentation directe Argumentation indirecte
Texte 1
Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui gonfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ?
Texte 2
Les enfants peut-être seraient plus chers à leurs pères ; et réciproquement les pères a leurs enfants, sans le titre d’héritiers
Texte 3
Comment peut-on s'aveugler assez pour appeler les fables la morale des enfants, sans songer que l’apologue, en les amusant, les abuse; que, séduits par le mensonge, ils laissent échapper la vérité, et que ce qu'on fait leur rendre l'instruction agréable les empêche d'en profiter\
2) Les enseignement de chacun des extraits : Texte 1 :
Texte 2 :
Texte 3 :
3) Le genre du Texte 1 est :

2) a. La lettre d’Émile Zola est au président de la République Félix Faure. Elle vise à alerter l’opinion publique au sujet de l’injustice faite au capitaine Alfred Dreyfus accusé et condamné à tort pour espionnage au profit de l’Allemagne en 1894. Zola s’indigne aussi que le véritable coupable, le commandant Esterházy, ait été acquitté par un conseil de guerre alors que Dreyfus (l’innocent qui expie là- bas… l. 28) subit une longue peine de prison à l’île du Diable.
b. Pour attirer la bienveillance du destinataire Zola exprime sa gratitude au président Faure (l. 2), célèbre ses choix politiques (l’alliance russe, l. 11). L’indignation de Zola s’exprime à travers différentes marques du registre polémique : le vocabulaire de plus en plus dépréciatif (souillure, l.20 ; crime social, l.22), la vigoureuse antithèse :

en relation

  • La genisse la chevre et la brebis en societe avec le lion
    2226 mots | 9 pages
  • La génisse, la chévre et la brebis en socièté avec le lion
    1846 mots | 8 pages
  • « la génisse, la chèvre et la brebis en société avec le lion »
    651 mots | 3 pages
  • Le génisse, la chèvre et la brebis en société avec le lion
    613 mots | 3 pages
  • La génisse, la chèvre et la brebis en société avec le lion
    1245 mots | 5 pages
  • Commentaire fable La Génisse, la Chèvre et la Brebis en société avec le Lion Chèvre
    1331 mots | 6 pages
  • Suite fictive d'une fable de la fontaine
    711 mots | 3 pages
  • Sujet d'invention jean de la fontaine
    318 mots | 2 pages
  • Fables
    1387 mots | 6 pages
  • Animaux
    1646 mots | 7 pages