La géopolitique de l'émotion

Pages: 7 (1615 mots) Publié le: 13 avril 2011
LA GEOPOLITIQUE DE L’EMOTION

PARTIE N°1 : Synthèse de livre

·         Pourquoi l’auteur a-t-il écrit ce livre ?

L’auteur, Dominique Moïsi est né en 1946, est conseiller spécial de l'IFRI (Institut français de relations internationales), après en avoir été le directeur adjoint. Il est également professeur à l'Université de Harvard.
Expert en géopolitique et spécialiste en politiqueinternationale, il la connait aussi bien que les hommes de pouvoir qui la font.
Si je vous indique tout cela, ce n’est pas pour meubler ou remplir des lignes mais pour montrer que cet homme sait de quoi il parle et qu’il n’a pas écrit ce livre comme ca. Qu’il ne la pas écrit sans connaître très bien de quoi il parle car en voyant le titre on peut se demander quel est le lien entre la géopolitique etles émotions et ce dire que c’est une manière un peu simpliste d’expliquer le mond

Si Dominique Moisi a écrit ce livre c’est qu’il a voulu « décrypter le monde en clé de lecture fondées sur les émotions ».
En grand connaisseur des relations internationales, il a voulu apporter une réponse différente des autres scientifiques de ces relations, plus originale et moins fondée sur des élémentsconcrets. Il a tenté à travers les émotions que sont l’espoir, la peur et l’humiliation d’expliquer le monde d’aujourd’hui.
Il pense certes que la façon scientifique d’analyser le système international est rassurante pour beaucoup mais « le fait est que les réalités subjectives, sont essentielles à la compréhension des enjeux géopolitiques, même au niveau le plus frustre. »
Il précise, néanmoins,qu’il analyse le monde par les émotions, certes importantes et donc à ne pas oublier, mais qu’il ne faut pas non plus en abuser.

·         Quelle(s) méthodes(s) utilise-t-il pour vérifier sa ou ses hypothèse(s) ?

Je pense qu’il est bon, ici, d’expliquer la structure du livre de Dominique Moisi. Il a très bien structuré son livre ce qui en a facilité la lecture. Il décompose donc l’Emotion entrois émotions : l’espoir qu’il attribut à l’Asie, l’humiliation qu’il attribut aux pays du Moyen-Orient, la peur qu’il attribut à l’Europe et aux Etats-Unis et enfin ces trois émotions réunies aux autres sous ensembles du monde c’est-à-dire la Russie, l’Afrique, Israël et l’Amérique Latine.

Pour nous montrer que les émotions font parties intégrantes de la géopolitique il illustre tous cespropos par des exemples concrets. Chaque argument, qu’il utilise afin de démontrer ses propos, est illustré par un exemple précis. En effet, soit il analyse la situation à partir de ses connaissances objectives, son savoir, soit il analyse la situation à partir de sa propre expérience sur le terrain (voyage, conférences avec les plus grands hommes politique, découverte de l’Autre).

Par exemple ence qui concerne la Chine, il nous montre que l’espoir se traduit (pas uniquement bien sur) par la nouvelle architecture que nous expose ce grand pays.
« Aujourd’hui, cette explosion urbaine offre la sensation visuelle de la modernité, de la confiance, de l’optimisme (tous ces mots sont synonymes d’espoir). Il montre que le nouveau style proposé par les Chinois n’a rien à voir avec le style lourdet grandiloquent de l’architecture russe sous Vladimir poutine.
Il étaye ses propos de cette façon pour chacune des 3 émotions. J’aimerais citer tous ses exemples mais je n’ai qu’une feuille pour tout dire et je vais donc manquer d’espace.

·         Quelles sont ses conclusions ?

En écrivant ce livre, Dominique Moisi, sait pertinemment les critiques qu’on va lui faire : vouloir introduiredes émotions collectives comme facteur explicatif des relations internationales est malaisé, car purement subjectif.
C’est pourquoi dès le début de son récit, il explique clairement que ce n’est pas facile de dresser une carte des émotions.
Même lors du déroulement de sa démonstration, il fait quelques apartés comme s’il se disait à lui même : « sors de ce subjectivisme » : « Il n’en demeure...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Geopolitique de l'émotion
  • Geopolitique de l'émotion
  • La géopolitique de l'émotion (note de lecture)
  • Fiche de lecture la géopolitique de l'émotion
  • Fiche de lecture "la géopolitique de l'émotion" d.moïsi
  • La géopolitique de l'émotion, D. Moïsi/Chapitre 4 "La culture d'humiliaition"
  • L'emotion
  • Geopolitique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !