la garde

278 mots 2 pages
La garde d’Arno Breker
Arno Breker a réalisé « La Garde » en 1940. Arno Breker né en 1900 et décédé en 1991 est le fils d’un sculpteur sur pierre allemand. Il étudie les beaux-arts dans sa ville natale d’Elberfeld puis à Düsseldorf. D’abord intéresser par l’art abstrait il s’intéresse ensuite aux représentations classique grec. Il appartenait au mouvement artistique de l’art totalitaire et faisait parti des artistes officiels du régime nazi.
« La Garde » est un bas-relief géant en plâtre qui fut sculpté sur une commande d’Hitler dans le but de décorer la future capitale du Reich qui devait être construite après la guerre.
Cette œuvre témoigne de la perfection des aryens évoquée par Hitler dans « Mein Kampf ». Pour sa réalisation Arno Breker s’est inspiré de l’art grec.
Cette œuvre représente un guerrier nu, très athlétique, il aborde tout les signes de la virilité des Aryens (musculature surdéveloppée, port de l’arme, visage déterminé donnant l’impression qu’il est sûr de lui).
Il est en train de dégainer son épée, se tenant droit le genou replié se tenant sur un rocher. Il a des plis dans sa cape ce qui donne une impression de mouvement. On peut aussi remarquer qu’il y a un bouclier entre ses jambes.
« La Garde » à l’air d’être beaucoup plus en relief qu’un bas-relief normal.
Pour cette œuvre l’artiste voulait transmettre un message politique, nous pensons que ce message est que tous ceux qui se mettront en travers des allemands seront vaincus. « La Garde » donne l’impression de vouloir attaquer un ennemi.
L’art tenait une place importante durant le III ème Reich, il servait de propagande afin de faciliter l’embrigadement de la population allemande au nazisme.

en relation

  • La Garde
    666 mots | 3 pages
  • le garde
    478 mots | 2 pages
  • Le Garde
    508 mots | 3 pages
  • Le Garde
    266 mots | 2 pages
  • la garde
    566 mots | 3 pages
  • le garde
    611 mots | 3 pages
  • Garde pas ou
    291 mots | 2 pages
  • Garde exclusive et garde conjointe
    3705 mots | 15 pages
  • Le transfert de la garde
    4211 mots | 17 pages
  • La garde de la chose
    2547 mots | 11 pages