La grande jacqurie

Pages: 11 (2589 mots) Publié le: 9 janvier 2012
La Grande Jacquerie de 1358
d'après les Chroniques de Jean Froissard
Avant 1358, bien des insurrections analogues à la « Jacquerie » avaient eu lieu dans les mêmes régions, mais le mouvement de 1358 est particulièrement célèbre, parce qu'il a été très violent et beaucoup plus massif.
I) Le contexte
a) situation politique et militaire
1.Guerre de 100 ans/défaite de Poitier
La premièrepartie de la Guerre de 100ans étant marqué par les diffcultés Française, le peuple en fait les frais. On peut ainsi noter que Jean le Bon étant été vaincu et pris par le prince Noir à la bataille de Poitiers (19 septembre) Le novembre 1357,on apprend l'évasion de Charles de Navarre.L'ordre de le libérer est venu des états, dominés par Etienne Marcel et l'évêque de Laon, le "Navarrais" Robert leCoq.
Cette nouvelle défaite de la noblesse française souleva l'indignation du peuple et amena une crise terrible.
Cette indignation est marqué par Froissard qui inscrit la Grande Jacqurie de 1358 comme étant tout juste précéder de la
"délivrance du Roi de Navarre"

2. noblesse discrédité
La noblesse, après les défaites de Crécy en 1346 et de Poitier en 1356, est discrédité. Froissard livreainsi que les cent premiers revoltés
"dirent que tous nobles du royaume de France, chevalier et ecuyers honnissaient et trahissaient le royaume, et que ce serait grand bien qui tous les détruirait"
Marquant ainsi clairement la rancoeur de ces premiers revoltés face à la noblesse.
De plus, les grandes compagnies, lorsqu'elles ne guerroient pas pour l'un ou l'autre des partis, rançonnent le pays.Pillent et ravage les campagnes.
Ce qui contribut à endurcir d'avantage la situation du Tiers-Etat, et marquant le non-respect en quelque sorte, des engagement de la noblesse. Puisqu'ils ne protègent pas la poeste.
Le mécontentement gronde, et la noblesses Française étant divivsé, va en quelque sorte négligé ce grondement. Ormis quelque personnages tels que Etienne Marcel, que l'on qualifiraplutard du roi de Paris, cet homme profitant de l'emprisonnement de Jean le Bon, exige lors des Etat Généraux de Compiègne, des réformes de manière à s'emparer du gouvernement. Le 14 mai 1358, le régent ferma la session des États généraux de Compiègne en promulguant une ordonnance aux termes de laquelle les officiers royaux étaient chargés de faire réparer les châteaux forts et d'y mettre desgarnisons. Selon Siméon Luce
, cette mesure fut
« l'occasion directe, immédiate, de la Jacquerie. Ces forteresses, dit-il, qui, loin de protéger les paysans, étaient le repaire de leurs plus mortels ennemis (les nobles, les brigands), on voulait les rendre plus redoutables encore aux dépens de ceux mêmes qu'elles devaient servir à mieux opprimer. » (Histoire de la Jacquerie; Paris, 1859, in-8, p.56.).
Il ajoute :
« C'est Etienne Marcel qui fit croire aux habitants du plat pays que la disposition de l'ordonnance était dirigée contre eux, que ces châteaux à mettre en état de défense étaient destinés surtout à seconder un redoublement de l'oppression seigneuriale. »

b) les limites de l'autorité perceptible
On peut donc dire que le contexte dan lequel les futur "Jacques" se trouvent, estprincipalement dut aux seigneurs locaux et à la guerre. Puisque l'un et l'autre sont la causes des misères du peuple, selon Siméon Luce. Jean Froissard quant à lui, se porte moin discréditant vis à vis de l'autorité, mais il n'en nie pas cependant ses limites dans le cadre de cet évènement. Pour illustrer cela, on peut noter les termes qu'il emploit lorsqu'il nommine les chevaliers ou Grands, cesderniers ne sont pas discréditant ou rabaissant, et de plus, par la connaissance du reste de ses Chroniques, on remarque qu'il donne une cause beaucoup plus spontanné à la Grande Jacqurie de 1358. Il sagirait ni d'un acte premméditer ni d'un complot de quelques personnages tels que Etienne Marcel, mais plutot de l'explosion de la pression exercer sur le peuple et qu'Etienne Marcel ne contribua...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le grand
  • Le grand
  • Un grand suisse
  • La grande[
  • Les grandes
  • Le grand
  • Le grand
  • Grande

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !