La grande magie

2140 mots 9 pages
La Grande Magie, Eduardo De Filippo

Contexte de réalisation La comédie La Grande Magie du Napolitain Eduardo de Filippo a été créée à Trieste le 30 octobre 1948, mise en scène et jouée par l’auteur. Il l’a écrite suite à la Deuxième Guerre Mondiale, à cette époque, Naples est en situation de chaos économique et politique. La ville est à demi-détruite, les habitants subissent une pénurie générale et sont victimes du marché noir. Bref, c’est un univers en ruine à Naples à partir de 1945. L’auteur Napolitain bâtit ses personnages et l’action principale de ses pièces à partir d’observations particulièrement précises sur les gens du peuple qui l’entourent ainsi que sur les conflits présents dans la société. Eduardo De Filippo, étant particulièrement à l’écoute du monde qui l’entoure, sera fortement touché par les changements produits suite à la guerre et cela transparait dans ses écrits. Effectivement, la différence entre ses œuvres écrites avant et après la Seconde Guerre Mondiale était tellement grande qu’on les a divisés en deux volets. Le premier est appelé la Cantate des jours pairs, et comprend les pièces créées avant la seconde guerre mondiale. La Grande Magie fait partie des pièces du deuxième volet, écrites après la Seconde Guerre Mondiale, nommée la Cantate des jours impairs. Il est donc évident que le grand bouleversement dû à la guerre a eu un impact majeur sur l’atmosphère, les thèmes, l’intrigue et sur les conflits intérieurs des personnages de ses pièces. L’accueil de La Grande Magie en 1948 de la part du public semble mitigé. En effet, dans l’article «Déchiffrer le monde » D’Huguette Hatem on affirme que le public ne semble pas satisfait du langage «pseudo-scientifique» dont le personnage d’Otto Marvuglia parlait. Le journaliste et écrivain, Corrado Alvaro, lui reproche de «faire parler les protagonistes en un italien qui est déjà si difficile à écrire, même après des années de travail pour les écrivains italiens» et ce tout en

en relation

  • deme
    2390 mots | 10 pages
  • Magie et sorcellerie, les chemins de l'initiation...
    1460 mots | 6 pages
  • la mort
    10919 mots | 44 pages
  • Magie et religion
    2310 mots | 10 pages
  • éxpose sur les indiens
    2132 mots | 9 pages
  • La magie dans l'antiquité gréco-romaine
    3891 mots | 16 pages
  • Recyclage.doc
    9936 mots | 40 pages
  • A la marge du religieux ? Magie et sorcellerie Cours d'anthropologie des Religions
    1590 mots | 7 pages
  • Magicienne socières et empoisonneuses
    588 mots | 3 pages
  • Magie
    1097 mots | 5 pages