la guerre de Troie n'aura pas lieu

Pages: 8 (1764 mots) Publié le: 15 janvier 2014

Le titre: Qu’est-ce que le destin ? C’est une force contre laquelle la volonté des hommes ne peut rien ; c’est ce qui nous paraît fixé de toute éternité, que l’on ne peut changer. On dit communément que le destin, c’est ce qui est « écrit ». Au moment où Giraudoux rédige son œuvre, la guerre de Troie, elle aussi, a été « écrite » : elle a été racontée par Homère dans l’Iliade. Commentpourrait-on modifier une histoire déjà écrite ? Or, le titre de la pièce paraît justement vouloir récrire l’histoire, une histoire déjà écrite depuis des siècles. Il semble vouloir nier une évidence, une vérité pourtant universellement connue. En donnant à sa pièce ce titre paradoxal et brillant, l’auteur invite à une réflexion sur le destin. Le destin est ce qui s’impose, ce qui est inéluctable. Quelsque soient la volonté des hommes et les efforts qu’ils déploient, quels que soient leurs rêves et leurs espoirs, ils ne pourront empêcher la guerre de Troie d’exister. Elle est inscrite depuis le fond des âges dans l’histoire des hommes. Dès le titre, une représentation symbolique du destin est donc donnée, dans le rapport que Giraudoux entretient avec les sources dont il s’inspire. Le destin, c’estdéjà le modèle, le récit, l’histoire dont il dépend pour écrire sa pièce. Malgré la négation trompeuse contenue dans le titre (« n’aura pas lieu »), le destin ne peut pas manquer de s’accomplir : nous le savons, parce qu’elle a déjà eu lieu, la guerre de Troie aura lieu. Reste à savoir par quelles voies.
Les registres de comédie et du tragique :Traitant un sujet tragique, Giraudoux n’acependant pas voulu s’en tenir au seul ton de la tragédie. Avec La Guerre de Troie, il écrit à la fois une tragédie et une comédie en pratiquant le mélange des genres, sans que celui-ci nuise à la tonalité de l’ensemble. De nombreuses scènes franchement drôles alternent avec des scènes pathétiques. Elles ont pour rôle à la fois de détendre les spectateurs et de ménager des contrastes. Ce sont souvent descaractères qui s’opposent, et c’est de leur affrontement que naît le comique. La sévère raideur d’Hector se heurte à l’impertinence de son cadet Pâris (I, 4) et, plus tard, à la tranquille obstination d’Hélène (I, 8). Dans la scène 6 de l’acte I, les vertes répliques d’Hécube et les rires frais des servantes viennent démasquer la solennité et la prétention de Demokos. Les changements de tonintroduisent dans certaines scènes des ruptures nécessaires à la dynamique de la pièce et à l’attention du spectateur. Par exemple, le concours d’épithètes improvisées change le rythme du conseil de guerre organisé par les vieillards (II, 4). Plus loin (II, 5), la consultation de l’expert Busiris offre un savoureux mélange de satire et de farce et procure au public la joie de voir s’effriter une bonneconscience et dégonfler une baudruche. Dans la scène 12 de ce même acte, les figures pittoresques des gabiers de Pâris, leur langage cru et leur verve toute méditerranéenne font oublier pour un temps la hauteur du débat et la gravité de son enjeu. Certaines scènes sont disposées en amusants contrepoints. Ainsi l’entrevue difficile avec l’ambassadeur Ulysse (II, 12) est-elle « préparée » par sonenvers dérisoire, la scène 9, où l’ivrogne Oiax, qu’Hector qualifie ironiquement de « négociateur », vient réclamer la guerre en traitant chacun des princes troyens de « lâche » et de « beau-frère de pute ». Giraudoux ne recule pas devant le burlesque. Celui-ci est présent dans les scènes 4 et 5 de l’acte I où les vieillards acclament Hélène de leur bouche édentée et dévalent les escaliers malgréleurs rhumatismes pour mieux la voir. Quant à la scène des trois gifles - surtout les deux reçues par Demokos - ce serait un vrai numéro de cirque sans la situation dramatique et la menace imminente de la guerre. L’art de l’homme de théâtre consiste à intercaler le rire entre les temps forts de la pièce : morceaux de bravoure (le discours aux morts, par exemple), ou « duels » (explications entre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La guerre de troie n'aura pas lieu
  • La guerre de troie n'aura pas lieu
  • La guerre de troie n'aura pas lieu
  • La guerre de troie n'aura pas lieu
  • La guerre de Troie n'aura pas lieu
  • La guerre de troie n'aura pas lieu
  • La guerre de troie n'aura pas lieu
  • La guerre de troie n'aura pas lieu

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !