La guerre en irak et la crise transatlantique

5842 mots 24 pages
La guerre de 2002-2003 des Etats-Unis contre S.Hussein, leur allié pendant son conflit contre Iran (1980-1988), avait des sources multiples. La cause première tenait à la nature du régime bassiste, dictatorial, belliqueux et aventuriste, qui constituait un facteur d’instabilité capitale. Le travail non fini de Bush père et l’hostilité irako américaine des années 1991-2002, laissaient aussi présager de nouveaux affrontements. Parmi les autres raisons figuraient l’impact des attentats du 11 septembre, la lutte de G. Bush contre le terrorisme et « l’axe du mal » dénoncé dans le discours sur l’état de l’Union le 29 janvier 2002. Aux yeux d’une partie de l’Administration Bush, les néo conservateurs, la chute de S. Hussein devient ainsi la nouvelle priorité. Le dictateur irakien incarnait en effet, pour eux, le mal absolu, c'est-à-dire concrètement la combinaison actuelle ou potentielle des Armes de destructions massives et du terrorisme. Le renversement de Sadam H et avec lui son régime permettrait d’éliminer un risque majeur. Dès plus cela permettrait de faire un avertissement sérieux à tous les « Etats voyous », Iran, Syrie, Corée du Nord etc. Mieux encore installation d’un régime ami à Bagdad permettrait de recomposer toute la carte du Moyen Orient, d’atténuer considérablement la dépendance des USA vis-à-vis la monarchie saoudienne. La relation de confiance entre Riyad et Washington s’était considérablement dégradée au fil des années 90. En réglant son compte à Saddam, l’Amérique accroîtrait considérablement sa marge de manœuvre. La dimension pétrolière est à cet égard évident. Pour les néo conservateurs, enfin, la levée de l’hypothèque S. Hussein ouvrirait la voie à un règlement de la question israélo-palestinienne et, plus généralement, israélo-arabe.

Obtenu une victoire initiale en Afghanistan, Georges Bush prépare une ambitieuse intervention militaire en Irak. La France finit par s’opposer farouchement à cette initiative. Prenant la tête d’un rassemblement

en relation

  • Atouts et faiblesses de l'amérique latine
    1349 mots | 6 pages
  • les relations France USA depuis 1945
    3513 mots | 15 pages
  • Afghanistan guerre taliban
    4775 mots | 20 pages
  • Histoire
    2951 mots | 12 pages
  • Nouveau rôle otan
    3610 mots | 15 pages
  • stratégie européenne de sécurité
    1795 mots | 8 pages
  • Multilateralisme et pesc
    1527 mots | 7 pages
  • Définitions importantes > De la Guerre Froide aux nouvelles conflictualités
    788 mots | 4 pages
  • Otan, gendarme nucléaire et planétaire
    4044 mots | 17 pages
  • L’Union Européenne doit-elle être indépendante ou alliée des Etats-Unis ?
    3506 mots | 15 pages