La guerre d'algérie

1553 mots 7 pages
L'enfoncement dans la guerre. Dans la nuit du 30 Octobre au 1er Novembre 1954, une trentaine d'attentats éclatent simultanément sur le territoire algérien. C'est la première action du FLN encore inconnu, dont le nom dit clairement le projet indépendantiste. La faiblesse du mouvement rend dérisoire l'annonce de la création d'un Front de libération nationale ( FLN ) et d'une armée de libération nationale ( ALN ) ainsi que la prétention de négocier avec la France la restauration d'un Etat algérien souverain. Les Français du Constantinois, en Août 1955, rendent la guerre irréversible.
Décidés à empêcher la politique d'intégration, le FLN organise les 20 et 21 août, un soulèvement de musulmans: ceux ci attaquent les quartiers européens des villes et massacrent les habitants des fermes isolées, faisant une centaine de morts autour de Constantine.
Il s'en suit une dure répression, en partie menée par les civils européens, qui réagissent par une "chasse à l'arabe". On compte un millier de victimes.
Un fossé de sang sépare désormais les deux communautés: les Européens se dressent en bloc contre les Musulmans, l'action du FLN, qui accroît ainsi son emprise sur la population. De son côté, le Gouverneur Jacques SOUSTELLE considère désormais comme sa tâche prioritaire de rétablir la paix en luttant contre le FLN. La guerre passe au premier plan.
C'est cette situation que doit affronter, en 1956, le Gouvernement de gauche qui arrive au pouvoir, sous la Présidence de Guy MOLLET qui, président du conseil, donne la priorité à une victoire militaire sur le FLN.
D'abord partisan d'une politique de négociations, MOLLET fait machine arrière, après avoir été conspué par les Européens d'Alger, le 6 février 1956, et pose désormais comme préalable une victoire militaire sur le FLN.
Le ministre- résident en Algérie, Robert LACOSTE, laisse l'armée conduire la guerre à sa guise.
400 000 hommes bouclent les frontières de l'Algérie, la soumettant à un quadrillage mêlant opérations

en relation

  • La guerre d'Algérie
    1574 mots | 7 pages
  • Guerre d'Algerie
    442 mots | 2 pages
  • Guerre d'algérie
    903 mots | 4 pages
  • Guerre d'algérie
    778 mots | 4 pages
  • La guerre d'algérie
    1325 mots | 6 pages
  • la guerre d'Algerie
    4152 mots | 17 pages
  • La guerre d'algérie
    517 mots | 3 pages
  • Guerre d'algérie
    309 mots | 2 pages
  • La guerre d'algérie
    2591 mots | 11 pages
  • La guerre d'Algérie
    594 mots | 3 pages