La haine du corps

1117 mots 5 pages
Le corps humain est la structure physique d'une personne, il se doit donc d’être un représentant fidèle de l’esprit qu’il contient. Hors le corps est aujourd’hui considéré comme trop imparfait, car ne collant pas a notre idéal et entraînant de nombreuses contraintes physique. Il découle ainsi d’un effet de mode, aidé par les avancées technologiques, la transformation, quasiment systématique de ce corps que l’on voudrait plus proche de la perfection. Dans quelles mesures peut-on aujourd’hui envisager de transformer le corps ou même de le remplacer ? Nous verrons dans un premier temps que le corps est modulable a souhait, en s’appuyant sur les raison et sur les possibilités de ces changements. Puis nous verrons dans un second temps que Internet, et donc la virtualité, peut servir de corps électronique a celui qui y a accès. Enfin, nous parlerons de la fin du corps, que ce soit par la survie des machines au genre humain ou par le remplacement du corps par ces mêmes machines, par transposition du cerveau humain dans celles-ci.

Dans nos sociétés, le corps se doit d’être conforme a la mode et au désirs de son propriétaire, c’est une construction personnelle et non plus une incarnation irréductible de soi. Que se soit par des régimes alimentaires, par l’utilisation de cosmétiques ou simplement par la pratique d’activité physique, chacun soumet son corps a des changements, plus ou moins permanent, afin de le faire ressembler a son idéal. Il se crée aujourd’hui une véritable industrie de l’apparence, comme en témoigne le développement en qualité et en quantité des produits naturels ou chimique destinés a corriger ce que l’on voit comme des défauts corporelles. Autre témoin de ce phénomène, la chirurgie esthétique touche un nombre toujours plus grand de personnes mécontentes de leur corps. Enfin, la consommation toujours plus importantes de prothèse chimique, pour améliorer sa forme ou réduire son stress par exemple, prouve que l’on estime notre corps défaillant

en relation

  • Jjjjj
    2208 mots | 9 pages
  • Allégorie
    841 mots | 4 pages
  • Francais
    1077 mots | 5 pages
  • Autrui
    2282 mots | 10 pages
  • Candide de voltaire
    4330 mots | 18 pages
  • Résumer de saline (laurent gaudet)
    3966 mots | 16 pages
  • roman et la nouvelle au XIX
    1648 mots | 7 pages
  • Les passions de l'âme - descartes
    41859 mots | 168 pages
  • Sartre- les mouches
    736 mots | 3 pages
  • une vie de guy de maupassant
    2186 mots | 9 pages