La haine

Pages: 5 (1027 mots) Publié le: 20 février 2012
La haine est un sentiment négatif qui se vit au quotidien : haine de l’apprenti humilié par son patron ; haine du jeune pour une société qui lui brise ses rêves ; haine du militant pour des idées opposées aux siennes ; haine du fanatique religieux pour la Raison.La force de la haine, c’est qu’elle trouve sa propre justification dans ses propres raisons. En effet, j’ai toujours raison de haïr unepersonne, une institution, une société qui me fait du mal . La haine est à la fois raisonnée et impulsive :c’est une colère retournée contre les autres qui avec le temps se durcit et se renforce au gré des événements.Mais elle traduit une sorte de vide et une absence de rapport à soi. Elle semble naturelle et légitime pour celui qui l’éprouve : je souhaite le malheur d’autrui lorsque je me sensoffensé. Et cette haine exprime un profond dégoût de l’autre, signe de mon impuissance.Dans l’impossibilité de construire un rapport harmonieux avec autrui, je désire le blesser, l’humilier et lui faire sentir le poids de ma souffrance. Car, dans cet échec de la communication, l’homme en proie au sentiment de haine, cherche un responsable. La justice, on le sait bien, n’est jamais assez dure, pourles criminels. Il faut bien que vengeance soit rendue.Les images de prisonniers torturés et humiliés défilent sous nos yeux.. Il semble parfois que l’homme prenne un malin plaisir à faire souffrir autrui . Ce sentiment de satisfaction semble occulter le vide d’une existence qui ne sait plus donner et se complaît dans la souffrance d’autrui .

La haine comme passion triste
Selon plusieursphilosophes, la haine se crée en réaction à certains amours. Le désir qui n'est pas ou n'est plus comblé se transforme en un désir négatif qui peut prendre la forme d’une obsession. L’être amoureux a du mal à laisser cette sensation s’en aller, ce qui laisse un état d’âme affaibli. Ainsi, il souhaite que l'autre ressente la même chose que lui: son désir « vise, par son action, la douleur [de l’autre]comme moyen de son désir propre, de même que, dans l’amour, le sujet désire ou vise le plaisir (ou le bonheur) de l’autre comme moyen de son plaisir (ou de son bonheur)»1. Bref, cette passion triste se vit lorsque la personne sent qu’elle a perdu le Désir2 que l’autre lui portait et, par le fait même, sent qu'elle a été trahie. Dans ce contexte, plusieurs philosophes affirment que ce qui est propreà l’Homme dans une relation amoureuse, d’amitié ou familiale ce n’est pas tant la reconnaissance de son Désir de l’autre, mais le Désir de l’autre par rapport à soi, d'où le sentiment de trahison que la personne ressent.

Cette forme de haine, nous la voyons tous les jours dans notre société que ce soit dans les familles, les divorces, la garde des enfants, etc. Elle agit peut-être avec moins deforce sur l’histoire ou les structures de la société que les guerres et les génocides. Toutefois, elle remet souvent en cause et modifie les structures internes des lois, de la politique et de la jurisprudence. Elle agit également sur la sécurité et la paix de notre «vouloir vivre ensemble» lorsque cette haine aboutit à une escalade de violence. Nous voyons constamment les conséquences d’une telle«passion» dans les médias lorsqu’un ancien ou ancienne conjoint(e) se suicide et/ou tue ses proches avant de s’enlever la vie.
La haine comme passion d’aversion
L’autre type de passion, selon plusieurs philosophes, est synonyme d’aversion. Celui qui ressent cette haine veut à tout prix voir l’objet de sa passion anéantie et/ou être loin de lui. Cette aversion devient un désir négatif qui seraccroche à une contestation défensive et offensive de l’individu à son objet de dégoût. L’individu est ainsi constamment en réaction face à l’objet de sa haine. Il devient obsédé par ce qu’il considère de «mauvais». Dans ce sens, les philosophes, ayant analysé le concept de haine, affirment que cette forme de haine est difficilement guérissable. Seul l’objet de cette passion peut se modifier et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La haine
  • La haine
  • La haine
  • la haine
  • La haine
  • La haine
  • La haine
  • La haine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !