La jeune veuve

Pages: 8 (1997 mots) Publié le: 6 février 2012
“La jeune veuve”

La perte d'un époux ne va point sans soupirs ;
On fait beaucoup de bruit ; et puis on se console :
Sur les ailes du Temps la tristesse s'envole,
Le Temps ramène les plaisirs.
Entre la veuve d'une année
Et la veuve d'une journée
La différence est grande ; on ne croirait jamaisQue ce fût la même personne :
L‘une fait fuir les gens, et l'autre a mille attraits.
Aux soupirs vrais ou faux celle-là. s'abandonne :
C’est toujours même note et pareil entretien.
On dit qu'on est inconsolable ;
0n le dit, mais il n'en est rien,
Comme on verra par cette fable,
Ou plutôt par la vérité.

L’époux d'une jeune beauté
Partait pour l'autre monde. À ses côtés,sa femme
Lui criait : «Attends-moi, je te suis ; et mon âme,
Aussi bien que la tienne, est prête à s'envoler.»
Le mari fait seul le voyage.
La belle avait un père, homme prudent et sage ;
Il laissa le torrent couler.
À la fin, pour la consoler :
«Ma fille, lui dit-il, c'est trop verser de larmes :
Qu'a besoin le défunt que vous noyiez vos charmes?
Puisqu'il est des vivants,ne songez plus aux morts.
Je ne dis pas que tout à l'heure
Une condition meilleure
Change en des noces ces transports ;
Mais, après certain temps, souffrez qu'on vous propose
Un époux beau, bien fait, jeune, et tout autre chose
Que le défunt. - Ah ! dit-elle aussitôt,
Un cloître est l'époux qu'il me faut.»
Le père lui laissa digérer sa disgrâce.
Un mois de la sorte sepasse ;
L'autre mois, on l'emploie à changer tous les jours
Quelque chose à l'habit, au linge, à la coiffure :
Le deuil enfin sert de parure,
En attendant d'autres atours ;
Toute la bande des Amours
Revient au colombier ; les jeux, les ris, la danse,
Ont aussi leur tour à la fin :
On se plonge soir et matin
Dans la fontaine de Jouvence.
Le père ne craint plus ce défunttant chéri ;
Mais comme il ne parlait de rien à notre belle :
«Où donc est le jeune mari
Que vous m'avez promis?» dit-elle.

Commentaire

L’écrivain latin Pétrone avait, au Ier siècle, raconté l’histoire de “La matrone d’Éphèse”, une jeune veuve «inconsolable», bien prompte à se laisser reprendre aux charmes de l’amour. L’Inconstance féminine fut un thème comique traditionnel quereprit La Fontaine avec un charme non dénué d’ironie. Cependant, dans cette fable où il abordait un problème de la vie privée, il procéda d’une manière inhabituelle en plaçant la moralité avant le récit, en insistant sur le rôle du temps, en donnant différentes valeurs au prénom «on».

Le rôle des quinze premiers vers : Ils se détachent visiblement du reste de la fable par la dispositiontypographique. Néanmoins, des points communs apparaissent avec la suite dans l'emploi de champs lexicaux semblables : celui du mariage, du veuvage, de la tristesse, du temps.
Malgré cette identité de thème, les quinze premiers vers se distinguent de l'ensemble parce qu’ils ne comportent aucun élément de dialogue et parce qu'ils sont constitués d'énoncés généraux caractérisés par l'emploi de l'indéfini«on» et de l'article défini à valeur généralisante : «la» dans «la perte», «le» dans «Le Temps», «la» dans «la veuve». Surtout, par opposition au temps du passé qui est employé dans les vers suivants, c'est le présent qui prédomine dans les quinze premiers vers : un présent de vérité générale.
Ces caractéristiques et ces oppositions permettent d'identifier le début de la fable comme la présentationgénérale du cas particulier qui va faire l'objet d'une narration dans les vers 16 à 48. Le vers 1 et le premier hémistiche du vers 2 annoncent le récit du deuil et du chagrin de la jeune veuve. Le deuxième hémistiche du vers 2 et les vers 3 et 4 correspondent à la guérison et au retour des plaisirs (du vers 35 à la fin).
Les deux phases du récit sont annoncées très précisément par une série...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !