la linguistique est un savoir ancien et une science jeune george mounin

6193 mots 25 pages
A propos de l’Encyclopédie

Pol Pierre Gossiaux

Titulaire de la Chaire d’Anthropologie des systèmes symboliques
Université de Liège

[P.-FR. guyot-desfontaines, [D. diderot ?], Jugemens sur quelques ouvrages nouveaux. Avignon, Pierre Girou, 1745, Vol. VIII, p. 70-72. Annonçant le Prospectus du Dictionnaire de Chambers, traduit en Fran­çois, et proposé par souscription. B.R., Impr., VH 21.421 A

La publication en 1745, du Prospectus de la traduction de la Cyclopaedia or an Universal Dictionary of Arts and Sciences (1728) d'Ephraim Cham­bers constitue le premier jalon d'une entreprise dont Diderot et d'Alembert allaient bientôt assurer la réalisation.

Cette traduction était due à John Mills, gentilhomme « anglois de naissance mais françois par le cœur, les manières et le langage » et d'autres, parmi lesquels l'historien allemand Godefroi Sellius. Plutôt que d'une traduction proprement dite, il s'agit déjà d'une refonte de l'ouvrage. Comme le soulignera plus tard Diderot dans le Prospectus de 1750, le Dictionnaire de Chambers, malgré ses mérites, présentait de nombreuses lacunes, notamment dans le domaine des sciences et des arts libéraux. John Mills tout en promettant de ne « rien retrancher » à l'ouvrage de Chambers, y avait donc fait « des augmentations considé­rables ». De fait, alors que la Cyclopaedia de Chambers tenait en deux volumes in-folio, le présent ouvrage devait en comporter cinq. Autre innovation : les planches qui dans le dictionnaire de Chambers illus­traient certains articles, dans le corps même de l'ouvrage — suivant en cela le vœu de Locke — seront rejetées ici toutes ensemble dans le der­nier volume.

Édité par l'imprimeur Le Breton, le dictionnaire de Mills devait paraître en principe de juin 1746 à la fin de l'année 1748 ; il était pro­posé au prix, assez élevé, de 135 £.

Desfontaines, et plus vraisemblablement Diderot, son collaborateur, accueille ici l'annonce

en relation

  • ilanza
    12675 mots | 51 pages
  • LinguistiqueFonctionnelle
    9222 mots | 37 pages
  • LA SOCIOLINGUIISTIQUE
    54288 mots | 218 pages
  • La sémiotique
    9747 mots | 39 pages
  • Qu'est ce que la littérature
    11615 mots | 47 pages
  • Mémoire de mastère2 soutenu le 29/12/2012 (mention: très bien)
    20818 mots | 84 pages
  • Les particularités de traduction des paronymes dans le discours parémiologique
    34802 mots | 140 pages
  • Identité et multiculturalisme
    73325 mots | 294 pages
  • Structure du francais moderne : Introduction a l'analyse linguistique (French Edition)
    75723 mots | 303 pages
  • Histoire littéraire
    48623 mots | 195 pages