La littérature est-elle faite uniquement pour le divertissement ?

338 mots 2 pages
La littérature est aussi une arme. Une arme ne blessant pas corporellement mais qui n’en reste pas moins efficace. Le pouvoir des mots est grand, un mot, un seul, cinglant, cruel, peut mettre un homme à terre. Une blessure survivant au temps. Victor Hugo en apporte un exemple des plus flagrant : l’image de Napoléon III a été sérieusement ébranlée par ses attaques dans les Châtiments. De même, dans les Misérables, Hugo dénonce les scandales sociaux de son temps. Victor Hugo fait partit de ces auteurs engagés qui se soucient de la condition sociale et humaine et souhaitent améliorer leur sort. Ils utilisent leur plus grande qualité, l’écriture, pour défendre leurs idées. La littérature a joué un rôle important dans l'évolution des idées et la sensibilité des sociétés humaines. Beaucoup d'œuvres ont été crées au service de la libération de l'homme dans des luttes politiques ou sociales. L'écrivain ne peut se désintéresser du sort de ses semblables. Son talent lui donne d'autres responsabilités, que rappelle le philosophe contemporain Jean-Paul Sartre.

« La littérature n’a rien à voir avec la richesse du vocabulaire, sinon le plus grand des chefs-d’œuvre serait le dictionnaire. ». Cette citation de Paul Léautaud prouve que la littérature n’est pas un simple assemblage de mots, cela va bien plus loin. Elle possède une multitude de facettes, toutes appréciées différemment par chaque individus. L’objet principal même de la littérature n’est pas perçut de la même manière pour chacun d’entre nous. Ainsi, nous avons pu constater que la littérature n'a pas de principale fonction, mais d'infinités de caractéristiques qui permettent à cet art de subsister. Dans le divertissement, nous trouvons le théâtre, les romans et la littérature favorisant le dépaysement grâce au fantastique. Au-delà du divertissement, la littérature a des fonctions très spécifiques : pouvoir dépasser les limites de
Toutes réflexions, et dénoncer au travers de lignes, un objet, un personnage ou une

en relation

  • La lecture n'est elle qu'un simple divertissement
    2283 mots | 10 pages
  • Dissertation
    1647 mots | 7 pages
  • La fonction essentielle du roman est-elle de suciter le rêve, l'évasion ?
    4666 mots | 19 pages
  • Un roi sans divertissement
    6221 mots | 25 pages
  • La culture des individus
    6624 mots | 27 pages
  • Le Secret
    3176 mots | 13 pages
  • Theatre
    1430 mots | 6 pages
  • L'écrevisse et sa fille
    2289 mots | 10 pages
  • ollé ollé
    2130 mots | 9 pages
  • Roman signifie exemplarisation
    2916 mots | 12 pages