La littérature, moyen privilégié de constitution de la subjectivité

4311 mots 18 pages
D'ENSEMBLE DE LA LEÇON
Introduction
En quel sens peut-on dire de la littérature, ensemble d'histoires fictives, qu'elle est un moyen privilégié d'expression et de constitution de la subjectivité, structure identitaire de l'individu et permettrait d’oublier la faim?
I. La littérature comme espace d'expression de la subjectivité
A. L'oeuvre littéraire exprime la subjectivité
B. L'histoire, la biographie et l'autobiographie
C. La littérature ne peut être expression de ia subjectivité
Transition
La remise en cause de la notion de subjectivité par la psychanalyse et la création littéraire de la deuxième moitié du XXe siècle force-t-elle à renoncer à cette notion ? La distinction de plusieurs sens de subjectivité - va permettre de répondre.
Il. La subjectivité comme condition de l'usage de la faculté de juger
A. Subjectivité transcendantale comme condition de possibilité du jugement de goût
B. Les caractéristiques psychologiques complices de la fiction littéraire
Transition
La subjectivité est condition de possibilité de la jouissance littéraire. Mais la littérature ne saurait-elle à son tour être envisagée comme condition d'existence de la subjectivité ?
III. La littérature comme lieu de constitution de la subjectivité
Conclusion
La littérature est production de la subjectivité qui se structure grâce à la littérature. Ce cercle fécond donne l'occasion d'approfondir la connaissance de l'homme.

La mise en relation de la littérature et de la subjectivité paraît de prime abord à la fois très surprenante et en même temps aller de soi. L'étonnement dont on peut être saisi, à voir ces deux termes rapprochés, réside dans le fait qu'ils semblent appartenir l'un et l'autre à deux sphères exclusives l'une de l'autre. On pourra ainsi dire que la littérature constitue un ensemble de productions artistiques écrites et orales qui forment une partie du patrimoine culturel d'un peuple, d'une nation et de manière plus large de l'humanité elle-même. La littérature

en relation

  • Theatre
    526 mots | 3 pages
  • Le démon de la théorie
    6907 mots | 28 pages
  • Belles Infid Les Ou Belles Trang Res
    6447 mots | 26 pages
  • Le siecle des lumieres
    4028 mots | 17 pages
  • Littérature
    9731 mots | 39 pages
  • Ecrivains/auteurs engagés
    2806 mots | 12 pages
  • Le moi dans la poésie
    3406 mots | 14 pages
  • Littérature comparée
    5751 mots | 24 pages
  • méthodologie de la recherche
    10626 mots | 43 pages
  • Poéme
    3818 mots | 16 pages