La litterature vous parait-elle essentiellement de distraire ou d'éduquer ?

1576 mots 7 pages
Le terme « littérature » invite à considérer les œuvres écrites ou orales tant du point de vue de leur forme esthétique que du point de vue de leur fond idéologique et culturel. Allier plaisir de la lecture et information : voilà qui devrait permettre de considérer sa lecture comme fondamentale. Pourtant, la littérature n’a pas que des défenseurs : Rousseau lui reprochait d’apprendre à parler de ce qu’on ne connaît pas, et il n’y a qu’à considérer les déboires des écrivains d’hier et d’aujourd’hui avec la censure pour s’en convaincre. Dès lors, faut-il la considérer essentiellement comme un moyen de distraire ou d’éduquer ? Pour le déterminer, il faudra définir tout d’abord les plaisirs qu’elle offre, avant de considérer quels peuvent être ses moyens d’action.

***********

En premier lieu, si l’on envisage la littérature comme une distraction, une source de plaisir pour le lecteur, il convient de s’intéresser à son pouvoir d’évasion. Le monde de l’écrit permet en effet de quitter un monde réel souvent décevant, au profit du monde de l’illusion. Tout en reconnaissant qu’il s’agit là d’une démission, d’une possibilité de fuir ses responsabilités quotidiennes, il faut bien admettre que ce besoin de rêver constitue une aspiration fondamentale de l’homme. Certaines oeuvres ont ainsi le pouvoir de nous transporter vers d’autres époques (ce qui fait, notamment, le succès persistant des romans de Christian Jacq, qui ont pour cadre l’Egypte antique, ou encore des tragédies de Racine, qui prennent leurs sources dans la mythologie grecque et romaine), voire celui de nous projeter vers un avenir que nous envisageons avec plus ou moins d’optimisme (c’est le cas des romans de science-fiction ou d’anticipation, qui touchent une grande partie du lectorat populaire). D’autres invitent le lecteur au voyage, pour reprendre ici le titre du poème de Baudelaire (« L’Invitation au voyage »), que ce soit de façon directe comme dans ce poème :

Mon enfant, ma sœur, Songe à la

en relation

  • La littérature peut-elle faire évolué la société ? et donc faire avancer les mentalités
    310 mots | 2 pages
  • Dissertation : la question de l'homme
    2175 mots | 9 pages
  • Dissertation
    726 mots | 3 pages
  • Quand la littérature s'engage, pour quelles raisons-on dire qu'elle est efficace ?
    2381 mots | 10 pages
  • La belle ferronière
    494 mots | 2 pages
  • Qu'est ce que la littérature?
    864 mots | 4 pages
  • Quelle est l'utilité de la littérature?
    1374 mots | 6 pages
  • Selon vous , la littérature a-t-elle le pouvoir de changer la vie, comme le disait rimbaud ?
    251 mots | 2 pages
  • La littérature doit-elle, selon vous, se charger de l'éducation morale et sociale des lecteurs ?
    914 mots | 4 pages
  • Humanité et culture
    1042 mots | 5 pages
  • Une bonne histoire est-elle celle qui propose une fin inatendue ?
    2029 mots | 9 pages
  • La littérature doit-elle se mêler de politique ?
    1142 mots | 5 pages
  • Mathieu
    302 mots | 2 pages
  • La litterature et toutes forme d'art ne servent-ils qu'a distraire?
    472 mots | 2 pages
  • Litérrature un divertissement ou pas
    1596 mots | 7 pages