La loi de masculinite dissertation histoire du droit

1681 mots 7 pages
TD Histoire des institutions
Groupes 3 et 4
Méthodologie

Dissertation : le principe de masculinité

Au temps des premiers capétiens, on avait recours à la double procédure d’association au trône et du sacre anticipé pour assurer le pouvoir du futur roi face à la contestation des grands du royaume. Ainsi, depuis la premier sacre anticipé du fils d’Hugues Capet, la couronne est toujours passée de plein droit au fils aîné du roi défunt. Associé au trône et sacré du vivant de son père il apparaissait comme l’héritier naturel. Ce principe était si bien ancré dans les mentalités que Philippe Auguste n’éprouva même plus le besoin de recourir au sacre anticipé pour son fils. La règle de primogéniture ainsi établie, permit à la couronne d’être transmise sans heurt, assurant donc la continuité et la permanence de l’Etat. La question de la succession masculine n’est jamais véritablement soulevée, les Capétiens ayant toujours eu au moins un fils pour succéder à la couronne. C’est ainsi que pendant douze générations successives, la pratique observée fut celle d’une succession masculine automatiquement réservée au fils aîné du roi défunt. Cependant , les circonstances changent lorsque de l’union de Louis X et Marguerite, fille de Robert II duc de Bourgogne, naquit en 1312 une fille, Jeanne. La question se pose alors : une fille peut-elle succéder au trône ? C’est du fait de circonstances inédites que le principe de masculinité va prendre de l’importance et affirmer l’exclusion des femmes de la succession.
Comment le principe de masculinité, qui n’était à l’origine qu’une pratique coutumière, va t-il s’affirmer comme une véritable règle jusqu’à devenir une loi fondamentale du royaume ?
Le principe de masculinité est d’abord une règle empirique (I), puis diverses théories vont être avancées pour justifier l’exclusion des femmes et ériger le principe au rang de loi fondamentale. (II)

I Le principe de masculinité : une loi fondadementale empirique

A/ les

en relation

  • Plan De Cours Introduction Histoire Du Droit MENES Semestre 1 L1C
    3022 mots | 13 pages
  • Td histoire du droit
    4315 mots | 18 pages
  • histoire des institutions
    7863 mots | 32 pages
  • Les lois fondamentales
    2136 mots | 9 pages
  • Droit
    11386 mots | 46 pages
  • Td histoire du droit semestre1
    3038 mots | 13 pages
  • TD n 2 Histoire des institutions
    7967 mots | 32 pages
  • Rapport capeps 2010
    32273 mots | 130 pages
  • Histoire du droit l1
    21629 mots | 87 pages
  • Histoire du droit l1 sem1
    27970 mots | 112 pages