La lumière

Pages: 3 (532 mots) Publié le: 1 mai 2010
|Dates et titre de l’expérience |Observations |Interprétations |Conclusion|
|1637 : L’éther de Descartes et |La balle qui rebondit sur les objets a une trajectoire et une |La lumière est une propriété d’un milieu très fluide.Elle est |La lumière n’est ni corpusculaire (comme pour Newton) ni |
|ses lois de l’optique. |réaction semblable aux rayons lumineux sur la surface des objets. |comparable àun fluide qui a tendance à s’échapper lorsqu’il est |ondulatoire (comme pour Huygens), elle est une propriété de |
| ||sous pression. |l’éther. |
|1657 : Fermat et la sagesse de|La lumière suit toujours le chemin le plus court. | |Le principe de physique est que la nature fait desmouvements par |
|la nature. | | |les voies les pluscourtes et les plus simples. |
|1675 : Première mesure de la |Les satellites de Jupiter prennent, pendant les six premiers mois |La position qu’il observe sur Terre n’estpas l’instant réel mais |La vitesse de la lumière n’est pas infinie. Il en calcule même une|
|vitesse de la lumière par Römer.|de l’année, jusqu’à 16 minutes de retard qu’ils rattrapentpendant|l’instant où cette image frappe ses yeux et le temps qu’il y a |valeur approchée. |
| |les six autres mois....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les lumieres
  • Les lumières
  • LES LUMIERE
  • Les lumiere
  • Les lumières
  • La Lumiere
  • Lumière
  • La lumiere

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !