La machine infernale

985 mots 4 pages
JEAN COCTEAU : LA MACHINE INFERNALE : LA RENCONTRE D'OEDIPE ET DU SPHINX
Introduction :
Jean Cocteau est né en 1889, c'est un touche-à-tout : il est écrivain, cinéaste mais aussi dessinateur et poète. Il est très marqué par le complexe d'Oedipe, sujet que l'on retrouve dans ses oeuvres. En effet, il entretient des rapports très fusionnels avec sa mère avec qui il vit seul après le suicide de son père. La Machine infernale a été jouée pour la première fois en 1934. C'est une pièce en quatre actes. Cocteau s'est inspiré de la pièce de Sophocle Oedipe roi pour le dernier acte. Cependant, les trois premiers actes sont entièrement inventés.

La rencontre avec le sphinx (acte II) se déroule aux abords de Thèbes. Cette rencontre est surprenante par le mélange d'éléments de la tragédie et de la comédie que l'on trouve, mais aussi par les rapports ambigus entre les deux personnages. Enfin, dans cet acte, le spectateur fait la rencontre d'Oedipe et de son caractère spécial qui fait de lui un anti-héros.
Analyse :
I) Mélange tragédie/comédie
A. Le langage * Tragédie = soutenue et poétique : * Vocabulaire de la tragédie : "gloire", "oriflammes", "palmes", "pourpre". * Métonymies : "le soleil, l'or, la pourpre" : royauté, succès. "Les foules qui piétinent, les trompettes, les oriflammes qui claquent, les palmes qu'on agite" : gloire militaire, guerrière. * Gradation : "bonheur, chance, vivre enfin !". * Ce sont aussi des énumérations. * Comédie = simple et vivace : * Phrases simples et courtes : "vous appelez ça vivre. - et vous ? - moi non. - laquelle ?". * Simple : "vous êtes méchante". * Vivacité du récit : le sphinx le coupe : "je l'épouserai... - Une femme qui pourrait être votre mère". * Répétition du verbe aimer : "Aimer. Etre aimé de qui on aime - J'aimerai mon peuple et il m'aimera". * Enumération de verbes d'action : "couru sur les routes, franchi des montagnes et des fleuves pour prendre

en relation

  • La machine infernale
    1348 mots | 6 pages
  • La machine infernale
    544 mots | 3 pages
  • La machine infernale
    765 mots | 4 pages
  • La machine infernale
    1683 mots | 7 pages
  • La machine infernale
    1518 mots | 7 pages
  • la machine infernale
    418 mots | 2 pages
  • la machine infernale
    436 mots | 2 pages
  • Machine infernale
    2426 mots | 10 pages
  • La machine infernale
    1151 mots | 5 pages
  • La machine infernale
    268 mots | 2 pages