La maroquinerie

553 mots 3 pages
La maroquinerie, segment star du luxe, est portée par la forte croissance des nouveaux marchés
En 2011, le marché enregistrera une nouvelle croissance à deux chiffres, après une année 2010 record
La croissance du marché mondial de la maroquinerie de luxe devrait s’établir à 18 % en 2011. Cette performance est d’autant plus remarquable qu’elle fait suite à un exercice 2010 exceptionnel.
Avec une part de marché de plus de 40 %, l’Asie est devenue un marché stratégique. Ceci s’explique par le poids encore important du Japon (même si le pays connaît une croissance atone à change constant depuis 2006), l’explosion des nouveaux marchés d’Asie (croissance à deux chiffres depuis 2006) et l’importance du tourisme intra-asiatique (travel retail).

Les maisons investissent tous azimuts pour bénéficier à plein de la croissance du marché
Les trois priorités : renforcement de l’outil industriel, développement du réseau à l’enseigne et poursuite de l’internationalisation * Dans un contexte de tension sur l’amont, les maisons cherchent à sécuriser les approvisionnements. Les leaders investissent ainsi dans les tanneries (en 2010, Louis Vuitton a créé une coentreprise avec la Tannerie Masure). L’investissement dans l’outil de production constitue également un enjeu majeur pour limiter les goulets d’étranglement et sécuriser les volumes. Il passe par l’intégration des capacités de production (cf. création par Gucci de deux joint-ventures avec ses sous-traitants), l’ouverture de nouveaux sites (cf. Hermès et Vuitton en 2011) mais aussi par la modernisation de l’outil (lean manufacturing, ERP, …). * Au niveau de la distribution, les investissements dans le réseau à l’enseigne repartent depuis 2010. La stratégie de croissance de Prada est ainsi centrée sur l’expansion de son réseau de boutiques (80 ouvertures programmées en trois ans). * La poursuite de l’internationalisation des activités, ciblant principalement les nouveaux marchés du luxe, demeure une

en relation

  • Maroquinerie
    2047 mots | 9 pages
  • Maroquinerie
    2915 mots | 12 pages
  • La maroquinerie
    1312 mots | 6 pages
  • Secteur de la maroquinerie
    1936 mots | 8 pages
  • Le marché de la maroquinerie
    854 mots | 4 pages
  • Chanel maroquinerie
    619 mots | 3 pages
  • Secteur de la maroquinerie
    1043 mots | 5 pages
  • Rapport maroquinerie 2011
    4131 mots | 17 pages
  • Etude sectorielle maroquinerie pologne
    394 mots | 2 pages
  • edm uk maroquinerie
    3792 mots | 16 pages