La marquise par george sand

1645 mots 7 pages
Le Romantisme semble être à la fois une avancée vers le futur et un retour en arrière : un mouvement vers l’avenir, inspiré par le passé. Même si cela était une célébration de l’individualisme, le romantisme essaye sans cesse de globaliser l’humanité à travers une vision représentant une unité universelle. Le romantisme se définit également par une révolte des normes de la société traditionnelle. Néanmoins il s’inspire du passé pour trouver un principe de vie.

La Marquise par George Sand, un recueil de nouvelles publié en 1832, emploie ce paradoxe dans son portrait du monde. Il met en scène des personnages du passé, notamment des héroïnes qui remettent en cause leur rôle dans la société dans laquelle elles se trouvent. Sand réussit à dépeindre une réalité paradoxale. Comment est-ce que Sand représente-elle les héroïnes des nouvelles La Marquise, Lavinia, Metella et Mattea pour montrer une image plus générale des forces contradictoires du monde ? C’est d’abord dans les souffrances comme la peur et la jalousie qu’elle expose la vulnérabilité et désespoir de l’existence humaine. C’est ensuite dans les énergies comme la passion et la détermination qu’elle réussit a créér une dimension contradictoire dans l’humanité. Par conséquent, à travers les souffrances et les énergies des héroïnes, George Sand rejoint les forces qui unissent ce monde contradictoire.

Les héroïnes des nouvelles, malgré leur courage, ressentent souvent la peur devant l’incertitude du monde. Un thème central dans Metella : à la fois image de la beauté mais également de la vieillesse. L’héroïne Metella, qui a atteint l’age que Sand appelle «l'âge indéfinissable d'une femme », s’aperçoit de plus en plus qu’elle possède les marques incontournables de vieillesse et s’inquiète pour son bonheur futur (« Souvent, le matin, Metella, en se regardant sans parure devant sa glace, jetait un cri d'effroi à l'aspect d'une ride légère creusée durant la nuit sur les plans lisses et nobles de son visage et

en relation

  • Musset. sand. le roman à clefs
    2303 mots | 10 pages
  • Tpe evolution de la femme
    4095 mots | 17 pages
  • La réappropriation du lorenzaccio par musset
    671 mots | 3 pages
  • George sand
    333 mots | 2 pages
  • les personnages
    3197 mots | 13 pages
  • Dissertation - citation de georges sand : « mais si par hasard on était dupe de soi-même si on avait mis des mots à la place des idées, si on avait laissé sans s’en douter, beaucoup de latitude au retour futur de l’absolutisme »
    2125 mots | 9 pages
  • Le pittoresque dans florence
    1144 mots | 5 pages
  • L'amour et les femmes dans lorenzaccio
    1484 mots | 6 pages
  • Le rôle des femmes dans lorenzaccio
    1396 mots | 6 pages
  • Lorenzaccio
    1326 mots | 6 pages