La microfinance et l'épargne pour le développement économique et social

12392 mots 50 pages
INTRODUCTION L’économie d’un pays est généralement structuré en trois grands secteurs principaux selon les activités exercés qui sont le secteur primaire, le secteur secondaire ou secteur industriel et le secteur tertiaire communément appelé secteur de service. Ces trois secteurs sont néanmoins interdépendants pour le développement d’un pays. Parmi d’autres, pour notre analyse, nous avons primé le secteur tertiaire qui a connu un essor considérable ces dernières années. Plus particulièrement, nous nous sommes intéressés à l’étude de quelqus institutions financières, en l’occurrence des institutions d’épargnes et de microfinances. En fait, le secteur financier a résisté et a même connu un développement manifeste malgré un contexte économique défavorable dû à la crise politique et économique qui perdure dans notre pays depuis trois années. Nous avons pu constater ces dernières années l’expansion des institutions de microfinances et d’épargnes dans tous les coins de l’île, des agences sont implantés presque dans chaque quartier dans les villes pour approcher les ménages. Par définition, la microfinance est l’ensemble des produits ou services financiers créés à destination des individus n’ayant pas accès au service des banques commerciales et aux institutions financières classiques. Ces services incluent non seulement le crédit mais aussi l'épargne et le transfert de fonds ».
Souvent, les gens empruntent pour satisfaire un besoin qu'ils n'ont pas les moyens de financer. Une famille pauvre pourrait emprunter pour acheter une terre, des semences ou pour acquérir une machine. Comme ces crédits doivent être remboursés, en économisant après avoir engagé la dépense, on parle d'épargne a posteriori. Les pauvres empruntent pour se donner les moyens d'épargner et de se constituer un patrimoine. Les IMF devraient financer leurs crédits à travers des comptes d'épargne pour aider les pauvres à faire face à tous les risques qui les

en relation

  • La micro finance au senegal
    7633 mots | 31 pages
  • Bimo
    7570 mots | 31 pages
  • Internationalisation de la microfinance
    4338 mots | 18 pages
  • La microfinance: ps vs pf
    7805 mots | 32 pages
  • Kiva
    8910 mots | 36 pages
  • Conséquences économiques
    39310 mots | 158 pages
  • Microcredit
    5622 mots | 23 pages
  • Microfinance et financement de la lutte contre la pauvrété
    13164 mots | 53 pages
  • Mc au sein des ped
    4655 mots | 19 pages
  • Financement de l'économie marocaine
    13235 mots | 53 pages