La misère

Pages: 5 (1117 mots) Publié le: 11 août 2013
Dissertation

« Misère – La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement, et cependant c'est la plus grande de nos misères car c'est cela qui nous empêche principalement de songer à nous, et qui nous fait perdre insensiblement. Sans cela, nous serions dans l'ennui, et cet ennui nous pousserait à chercher un moyen plus solide d'en sortir. Mais le divertissement nous amuse,et nous fait arriver insensiblement à la mort. »
-Blaise Pascal

Premièrement Pascal pose une définition du mot misère, la misère peut représenter un problème où une pauvreté. Cette définition condamne le divertissement, on peut comprendre pourquoi en faisant attention à sa biographie. Blaise Pascal était quelqu'un de très intelligent et précoce, il ne s'est pas accordé de temps auxdivertissements, il étudiait, écrivait et lisait beaucoup. Il voit alors l'amusement comme une chose secondaire nous permettant de cesser de se poser trop de questions, de ne plus faire attention à nos misères l'espace d'un instant. Pascal nous dit de faire face à la vie et de ne pas la fuir.

Par la phrase: «  La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement, et cependant c'est la plusgrande de nos misères . . . » il entend que ce qui nous fait oublier nos problèmes est le divertissement mais il le définit comme la plus grande de nos pauvretés. Le divertissement est une chose qui nous occupe les idées donc qui nous empêche de penser, il nous est misérable du fait que c'est un moyen de se détourner de soie même, de se mentir. Il nous donne l'impression d'être heureux sans seposer plus de questions.
C'est une situation tout à fait actuelle du fait que de plus en plus de personnes privilégieront l'amusement que de mieux se comprendre soie-même et le monde, car l'un est facile et reposant du fait que l'on nous divertit, donc la pensé ne vient pas de nous alors que l'autre demande un travail de recherche personnel, de volonté d'apprendre, la volonté d'être moins ignorant.Mais de plus en plus de personnes se complaisent dans l'ignorance, on pourrait dire: « l'ignorance c'est le bonheur. » car le fait de ne pas savoir ne peut pas nous atteindre, on se pose moins de questions et l'on se complait dans une conception personnel du monde qui nous convient. Mais l'ignorance est dangereuse, elle peut amener inconsciemment les peuples vers de fortes déviances politiques.C'est en voyant l'importance que prennent des partis comme l'UDC que l'on se rend compte que cela devient un problème croissant et réel.

Il y a aussi de moins en moins de personnes ayant la volonté réel d'apprendre. De nos jour c'est plutôt un apprentissage partiel où l'on apprend une certaine matière pour tel jours et l'oublier le lendemain.
La connaissance à perdu de la valeur dans cettesociété, la vertu aussi, maintenant ce que l'on appel réussir sa vie c'est gagner beaucoup d'argent et acquérir une grande quantité de biens. La société de consommation en est responsable, on voue un culte à la marchandise et cette marchandise est là pour nous simplifier la vie et nous divertir.
Cette société est gravement en perte de sens.

Pascal dit: «  qui nous fait perdre insensiblement. »,il entend par cette phrase que le divertissement nous détourne de nous même jusqu'à nous perdre car l'on s'oublie.
Le divertissement dédouble notre être, nous nous créons ainsi une autre scène de théâtre, une autre vie que l'on pense plus agréable, plus mouvementé ou plus intéressante que celle que l'on a. En jouant à un jeux vidéo on s'identifie à un personnage, en regardant secret story on vitla vie d'une autre personne, devant un jeux télévisé on répond soie-même aux questions comme si l'on allait gagner et cela nous plaît.
Et d'une façon « insensible », presque inconsciente du fait que l'on accepte cette perdition.
Pascal établi un paradoxe en disant que ce divertissement «  nous empêche principalement de songer à nous, . . . » car l'homme qui se divertit doit en premier penser...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la misère
  • Les miseres
  • Misere
  • Les misères
  • la misère
  • Misère
  • La misere
  • la misère dans afrikaba'a

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !