La mobilisation de la gauche politique de stefano bartolini

Pages: 18 (4458 mots) Publié le: 14 août 2013
Babinyanga Kanam Mélanie
Boguo Andia Titulaire : A-A Fournier
1ère Bac Pols
Groupe G





















La protection sociale et l'exclusion

(Travail de fin d’année réalisé dans le cadre du séminaire de Principes et méthodes en Sciences Sociales)

















Facultés Universitaires deSaint-Louis Année Académique 2010-2011




Introduction

L’avènement de la modernité a eu pour conséquence de suscité une vive inquiétude chez bon nombre de sociologue. Dans un monde de plus en plus individualisé, où les collectivités se défont et où le lien social s’appauvrit, la question de savoir comment une société d’individus peut-elle encoresubsister a été, à mainte reprise, soulevée.
En effet on a vu des sociologues tels que Durkheim, Weber et bien d'autres se pencher sur la question. Le thème que nous allons aborder, à savoir "l'exclusion sociale", est une preuve des plus certaines que cette inquiétude est belle et bien justifiée.
C'est à la lumière des textes de Robert Castel, « Qu’est-ce qu’être protégé ? La dimensionsocio-anthropologique de la protection sociale », dans La montée des incertitudes, Paris, Editions du Seuil, pp. 93-119, 2009 et « Les pièges de l’exclusion », dans Lien social et Politiques, pp.13-20, 1995 que nous allons essayer de developper au mieux notre travail.

Avant toute chose, il est bon de se familiariser avec l'auteur choisi. Il faut savoir que Robert Castel (1/08/1933) est un sociolguefrançais. Il fut directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. Il a travaillé avec Bourdieu dans les années 60 et s’est intéressé à la psychanalyse et la psychiatrie. Il a ensuite traité la question de l’exclusion qui frappe les individus par défaut. Il a également tenté de comprendre comment le salariat est devenu synonyme de protections sociales. Il est l’un des instigateurs duGroupe d’analyse du social et de la sociabilité ( G.R.A.S.S) ( 1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Castel_(sociologue)

En ce qui concerne la stucture de notre travail, on commencera dans une première partie par présenter l'objet commun aux deux textes et d'en explicitez les idées véhiculées par le sens commun. La deuxième partie sera consacrée à l'analyse de la méthode de travail de l'auteurdans chacun des deux textes. Une troisième partie sera consacrée à une analyse croisée des deux textes qui sera basée sur des critères de comparaison que on choisira nous même.
Enfin on cloturera notre travail par notre conclusion.




















Première partie :

Dans cette première partie, il s’agira à proprement parler de faire émerger ce qu’il y a de communaux deux textes. On s’attachera en plus à en explicitez toutes les idées qui en sont véhiculées par le sens commun.

Il y a de particulier avec ces deux textes que chacun d'entre eux aborde des thèmes différents mais qui sont on ne peut plus intimement liés : l'un parle du thème de l'exclusion sociale et l'autre parle de la protection sociale. L’objet commun aux deux textes paraitincontestablement être l’intérêt porté à la protection sociale. Mais avant de dire pourquoi est-ce qu’on peut la désignée comme objet commun aux deux textes, il est toujours bien de se référer aussi à ce que d’autres auteurs en ont dit.
Par exemple, dans l’un de ses ouvrages, Marie-Thérèse J-Lambert définit la protection sociale, plus précisément les politiques sociales comme étant « une inventionnécessaire pour rendre gouvernable une société organisée autour de principes de solidarités; ensemble d’actions mises en œuvre progressivement par les pouvoirs publics pour parvenir à transformer les conditions de vie d’abord des ouvriers puis des salariés et éviter les explosions sociales, la désagrégation des liens sociaux »(2)( M-Th J lambert, ↑[->0] Politiques sociales, Première partie, Presses...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la gauche politique
  • la gauche et la droite politique
  • Mobilisation de la société politique
  • Clivage droite gauche en politique
  • Politique : clivage droite gauche et niveau local
  • Science politique : a quoi sert le clivage gauche-droite ?
  • La mobilisation
  • mobilisation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !