La mondialisation des échanges : réalités et limites

793 mots 4 pages
Après la guerre froide qui empêchait les échanges entre les parties du monde n'appartenant pas au même bloc, les dernières années du xxe siècle ont vu se mettre en place un processus d'ouverture des économies nationales à un marché véritablement planétaire : c'est la mondialisation. Mais quelle est l'importance de celle-ci ? Si le phénomène est réel, il a ses limites.
L'augmentation globale des échanges dans le monde traduit la réalité d'une importante mondialisation. Leur croissance plus rapide que celle des productions témoigne du découplage sites de production/ lieux de consommation. Les délocalisations suscitées par ce découplage montrent que les barrières douanières ou les frontières politiques du temps de la guerre froide (comme le « rideau de fer ») se sont estompées ou ont même disparu. Pour chaque peuple, les horizons se sont agrandis. La multiplication des communautés économiques bâties sur le modèle de la CEE (ALENA, MERCOSUR, par exemple) consolide le processus.
Rien n'échappe à cette libéralisation : mobilité croissante des hommes (le nombre des migrants du travail a été multiplié par 6 entre 1965 et 2005), des marchandises (25 % du PIB mondial a été échangé en 2006, pour un montant de 14 000 milliards de dollars), des capitaux qui s'achètent et se vendent quotidiennement sur les places financières pour des sommes de plusieurs milliards. Pour transporter tous ces produits ou individus, les trafics maritimes et aériens ont connu une croissance de 60 % depuis 1990 ; le trafic téléphone a augmenté de plus de 500 % pour la même période, auquel il faut ajouter les échanges par voie Internet. Ces échanges se font sur des distances de plus en plus grandes, connectant entre eux des pays de plus en plus éloignés les uns des autres.
Les États de la Triade sont les principaux bénéficiaires de ces flux, mais d'autres pays peuvent profiter de leurs atouts pour participer au processus. Les plus pauvres vendent leur main-d'œuvre à bas coût (pays ateliers),

en relation

  • GEO
    905 mots | 4 pages
  • Mondialisation
    1367 mots | 6 pages
  • La mondialisation et le protectionnisme
    1914 mots | 8 pages
  • La mondialisation
    549 mots | 3 pages
  • Inégalités de développement dans le monde
    1648 mots | 7 pages
  • La mondialisation réduit-elle les inégalités?
    997 mots | 4 pages
  • Mondialisation
    1011 mots | 5 pages
  • Analyse du ch 3 du contrat social
    449 mots | 2 pages
  • Mondialisation
    1098 mots | 5 pages
  • Etude de documents géographie: Limite Nord-Sud
    710 mots | 3 pages