La mondialisation par jp meyniac partie 1

549 mots 3 pages
LA MONDIALISATION : synthèse #1

Un monde sillonné de flux multiples et variés
Légaux et illégaux des flux multiples sillonnent la planète Des flux de marchandises innombrables Aujourd’hui les échanges de produits manufacturés représentent les 2/3 (en valeur) du commerce de marchandises : ils sont exportés essentiellement par les pays industriels développés de la Triade et ceux d’Asie. Les échanges de produits agricoles, miniers et énergétiques représentent 1/3 (en valeur) du commerce : ils sont exportés essentiellement par les pays du Sud (mais Europe, EU, Australie et Canada exportent massivement des productions agricoles). De puissantes organisations criminelles (Cartels colombiens ou mafias russes et asiatiques) alimentent un énorme trafic illégal : drogue, armes, œuvres d’art et, de plus en plus, contrefaçons. Des flux immatériels grandissants S’échangent également des services marchands (banque, assurance…) ; des capitaux (gérés par les grandes places boursières) ; des investissements directs à l’étranger (IDE) ; de l’information ; des produits culturels (films par exemple). Ces flux sont contrôlés massivement par les pays de la Triade. Mais il faut noter l’impressionnante percée de la Chine (2nd pôle d’accueil des IDE et 1er exportateur de jeux vidéo par exemple). A signaler là aussi le cas du blanchiment de l’argent sale qui alimente d’importants flux et fait la fortune des paradis fiscaux. Des flux humains variés On distingue :  les flux migratoires liés à la misère (le plus souvent sud  nord, mais les pays pétroliers attirent également) dont une proportion importante de flux clandestins  les flux de travailleurs qualifiés (entre pays riches mais aussi de plus en plus de certains pays du sud vers le nord : on parle de « fuite des cerveaux »)  les réfugiés politiques (guerres, famines, dictatures) qui proviennent du sud et vont vers d’autres pays voisins du sud, et vers le nord  enfin les flux touristiques proviennent des pays riches (mais on

en relation

  • Rapport d'audit d'une institut
    130663 mots | 523 pages