La mondialisation

2711 mots 11 pages
Krugman (Paul), La Mondialisation n'est pas coupable

Note sur l'auteur

Paul Krugman (né en 1954) ancien professeur au célèbre MIT, aujourd'hui enseignant à l'université de Stanford, est un éminent spécialiste du commerce international. En 1994, alors que l'Asie connaît une prospérité qui semble durable, il annonce la chute économique de la région devant un public alors très sceptique. Trois ans plus tard ses prédictions se révèlent être d'une justesse déconcertante. Depuis il s'efforce de vulgariser les théories du commerce international et notamment les effets de la mondialisation. Il a conseillé le Président Clinton avant de prendre ses distances récemment. Pour cet économiste inclassable (il se prétend « liberal » au sens américain du terme, d'autres voient en lui un éminent néo-keynésien), le libre-échange est bénéfique mais il a des limites. Iconoclaste, Paul Krugman milite actuellement pour le retour d'une faible inflation (entre 3 et 4%) ;à ce sujet il faut consulter un article décapant publié dans L'Expansion n°. Il est l'auteur de Pop Internationalism mais surtout d'interventions et d'articles très remarqués (dans Foreign Affairs par exemple) .

Thèse de l'auteur

S'opposant aux idées reçues d'un commerce international qui se réduirait à une lutte pour la conquête d'un marché mondial, Krugman défend le libéralisme tout en montrant ses imperfections. Reprenant les théories de Smith, Ricardo ou du trio Heckseker-Ohlin-Samuelson il démontre que la spécialisation et l'échange permettent une augmentation du niveau de vie des populations concernées. Mais dans certaines situations très particulières et peu nombreuses (l'auteur prend l'exemple de l'aéronautique) l'intervention de l'état peut être bénéfique. En fait, tout l'objet de l'ouvrage de Krugman est de montrer l'efficacité du libre-échange tant qu'il s'inscrit dans le respect d'une concurrence loyale. Par ailleurs, il montre qu'il ne faut pas voir dans la mondialisation l'origine du chômage de

en relation

  • Mondialisation
    2666 mots | 11 pages
  • La mondialisation
    9205 mots | 37 pages
  • La mondialisation
    1654 mots | 7 pages
  • La mondialisation
    2038 mots | 9 pages
  • Mondialisation
    1093 mots | 5 pages
  • mondialisation
    7843 mots | 32 pages
  • La mondialisation
    677 mots | 3 pages
  • la mondialisation
    6899 mots | 28 pages
  • La mondialisation
    852 mots | 4 pages
  • La mondialisation
    1412 mots | 6 pages