La mondialisation

602 mots 3 pages
IEPEL@ Prep-Concours Economie Générale

14/12/10

Les gagnants et les perdants de la mondialisation
La mondialisation actuelle, vaste mouvement d’effacement des frontières nationales, se traduit globalement de manière encore incertaine, mais surtout de manière très différenciée selon les types d’acteurs. 1. Pour les salariés des pays développés, la mondialisation est manifestement facteur d’éclatement des statuts et d’augmentation des inégalités. Les économistes ont bien montré que la mondialisation est porteuse d’une segmentation du salariat. Pour l’Américain, R. REICH, le salariat se segmente en trois positions compétitives : les « travailleurs routiniers », tayloriens de l’industrie et des services, rentrent en concurrence directe avec la main d’œuvre du monde en développement et sont les victimes désignées de la mondialisation. Les « services personnels » seront perdants, mais plus indirectement, en raison de leur faible qualification, de la surabondance de leur offre et des possibilités de mécanisation de leur tâche. Seuls, les salariés aux qualifications élevées, les plus en phase avec l'économie du savoir, et en particulier, les « manipulateurs de symboles » verront leur position fortement s’améliorer. Quant aux consommateurs, ils bénéficient tous des avantages de la diminution du prix des produits qu’illustre la théorie standard de l’échange international. 2. A l’inverse, les détenteurs de capitaux seront les premiers gagnants de la mondialisation. Le capital étant le facteur rare par excellence, les rentiers sont d’autant plus bénéficiaires que l’inflation est aujourd’hui généralement vaincue et que les États ont développé une fiscalité sur l’épargne plus avantageuse que celle sur les revenus du travail. 3. Les firmes les plus importantes, en particulier les FMN, bénéficient à plein d’un coût du capital rendu plus avantageux par la mondialisation financière et d’opportunités nouvelles de profit liées à l’élargissement des débouchés internationaux. 4.

en relation

  • La mondialisation
    3198 mots | 13 pages
  • Mondialisation
    2810 mots | 12 pages
  • Mondialisation
    3107 mots | 13 pages
  • La mondialisation
    1824 mots | 8 pages
  • la mondialisation
    754 mots | 4 pages
  • Mondialisation
    2047 mots | 9 pages
  • La mondialisation
    1174 mots | 5 pages
  • La mondialisation
    691 mots | 3 pages
  • Mondialisation
    8230 mots | 33 pages
  • La mondialisation
    1594 mots | 7 pages