la Monusco en RDC

Pages: 12 (2781 mots) Publié le: 5 octobre 2014
De la normalité, ou la passivité routinière à l’intelligence militaire…




Qui n’a pas déjà employé le substantif « normalement » pour exprimer un rapport aux habitudes ou traduire une expérience vérifiée, toute personnelle ?
Le dictionnaire Larousse définit la normalité comme une moyenne communément admise, et donc devenant la référence : « Qui est conforme à une moyenne considéréecomme une norme ». Il est bien évident que la normalité ne peut se restreindre à cette seule définition. En effet, l’emploi des mots « normal » ou « normalement » sert généralement à exprimer un point de vue communément admis, une habitude ou son accord tacite. Le quiproquo possible lors de ce rapport entre individus différents dans leurs expériences et leurs cultures dénature l’expression, et retireainsi à la normalité son caractère référent. Face à la rigueur du monde militaire dont la hiérarchie représente une science exacte, la question se pose de savoir si l’utilisation de ces termes est pertinente.

**

Si la normalité, sous toutes ses formes, est devenue un tic ou un parasite de langage, et ce jusqu’au plus haut niveau, elle est antinomique de l’action militaire dans les relationsde commandement, et ne saurait être tolérée.

Il convient au chef, à travers sa volonté de définir sa « normalité » afin que tous ses subordonnés puissent s’y rapporter, de manière limitée toutefois.


***


Mais quelle est donc cette normalité ?

La définition la plus large est la conformité au type le plus fréquent, ce qui renvoie à une notion quantitative et statistique traduite auXIXème siècle par la « loi normale » et représentée mathématiquement par une courbe de Gauss1.
La seconde définition, "conformité à une norme, à une règle, à ce qui doit être", renvoie plutôt à une notion qualitative. Ce qui est "normal" est ce qui se conforme à un référent d'ordre supérieur.

Elle incarne tout d’abord ce qui est statistiquement fréquent. La récurrence des comportementsnaturels introduit effectivement une loi dite « normale ».



La courbe en cloche représente la densité de probabilité.

Les surfaces des zones colorées sous la courbe correspondent aux probabilités des intervalles [µ-xσ ; µ+xσ] avec x=1, 2 ou 3

Le recours à une distribution gaussienne est si fréquent qu'il peut finir par être abusif. Il faut alors rechercher des critères de normalité.
Lepremier critère, le plus simple, consiste à tracer l'histogramme ou le diagramme en bâtons de la distribution et à vérifier si le diagramme est en forme de « cloche ». Ce critère, subjectif, permet cependant d'éliminer une partie des distributions jugées alors non gaussiennes.
Le critère suivant consiste à utiliser les plages de normalité ou intervalles de confiance. Ainsi les évènements observéssuivent une distribution gaussienne si et seulement si ils répondent aux caractéristiques suivantes :
68,2 % de la population est dans l’intervalle [µ-σ ; µ+σ]
95,4 % de la population est dans l’intervalle [µ-2σ ; µ+2σ],
99,6 % de la population est dans l’intervalle [µ-3σ ; µ+3σ].
Où µ représente son espérance réelle
Et où σ désigne l’écart-type réel positif

Ainsi lorsque cespourcentages sont respectés, et que la densité de probabilité des évènements suit une distribution gaussienne, il apparaît déjà que cette répartition « en cloche » s’oppose à la rigueur militaire. En effet, pour répondre à une « loi normale » si 68% de la population est dans un intervalle [µ-σ ; µ+σ] cela signifie également que 34% sont d’un côté de la moyenne mais que les 34% restants se situent del’autre côté !

Concrètement, pour illustrer cette définition mathématique en nous appuyant sur une courbe de Gauss, prenons l’exemple d’un chef, qui partant en mission a donné un ordre pour que l’on prépare son véhicule. L’espérance réelle µ d’un tel évènement est donc « le véhicule est prêt ». L’écart-type σ désigne très concrètement le degré de préparation ou d’ « impréparation » du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bancarisation en rdc
  • L'économie de la rdc
  • Plaquette RDC
  • Decentratisation en rdc
  • Education en rdc
  • la balkanisation en rdc
  • Colonisation rdc
  • Tva en rdc

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !