La mort dans la bete humaine, personnages impliques , cause et circonstance de la mort

1088 mots 5 pages
Introduction : La bête humaine est un livre écrit par Emile Zola au XIXème siècle. Cette œuvre littéraire illustre la vie d'un homme, Jacques Lantier, dans le milieu ferroviaire, racontant sa vie durant le trajet Paris-Le Havre aller-retour à bord de sa locomotive, la Lison, qu'il considère comme sa compagne. Dans l'extrait choisi, nous allons étudier le mal ressenti par Jacques Lantier , ce mal dont il ne trouve pas d'explication.

a) Dans un premier temps nous allons évoquer la violence du mal de Jacques Lantier. Nous pouvons voir que le mal qu'il ressent est assez violent puisqu'il est dit « tuer une femme, tuer une femme ! » cette répétition qu'il se fait montre qu'il est conscient de ce qu'il a commis, cependant il semble vouloir le dire comme une envie extrême de la tuer et de réaliser ce fantasme. « La fièvre grandissante » ce passage montre que le personnage perçoit son mal comme une maladie, que le désir qu'il a de vouloir tuer une femme est l'élément déclencheur de son mal. « Il avait bien prit les ciseaux pour les lui planter dans la chair » : encore une fois, le personnage de Jacques montre qu'il a conscience des faits, que c'est un acte horrible cependant il s’obstine à y repenser « une envie telle, que, s'il ne s'était pas cramponné aux herbes, il serait retourné là-bas, en galopant, pour l'égorger » le personnage semble vouloir repenser à son fantasme, il a presque l'air de regretter de ne pas l'avoir fait mais il reprend tout de même ses esprits en s'écriant « Elle, mon Dieu ! », Jacques semble tellement s'en vouloir qu'il implore Dieu, il se rend compte qui il a réellement failli tuer et il s'en veut beaucoup.

b) Jacques est souvent comparé à des animaux ou à des comportements d'animaux, même Flore est certainement comparée à une proie pour Jacques, le mot « chair » est évoqué, comme si Flore était un animal que Jacques dévorait. C'est un mot qui est plutôt dans le domaine animal. Nous avons aussi l'exemple de la phrase « loup mangeur

en relation

  • La mort dans la bete humaine, personnages impliques , cause et circonstance de la mort
    439 mots | 2 pages
  • Commentaire - les obsèques de la lionne, la fontaine
    974 mots | 4 pages
  • Les obsèques de la lionne
    954 mots | 4 pages
  • La bête humaine
    3132 mots | 13 pages
  • Dossier la bête humaine
    9159 mots | 37 pages
  • La fontaine. fables
    1600 mots | 7 pages
  • NIEL
    167199 mots | 669 pages
  • Un roi sans divertissement
    6221 mots | 25 pages
  • Zola
    4568 mots | 19 pages
  • Génie humain
    13872 mots | 56 pages