La mort des amants de Baudelaire (Analyse)

457 mots 2 pages
ANALYSE

La mort des amants
Baudelaire

Ce poème est situé à la fin du recueil des fleurs du mal, dans le sujet la mort où se trouvent 6 poèmes.

Dans ce poème, Baudelaire explique, décrit à sa façon comment il voit la mort. C'est le temps du futur que Baudelaire utilise tout au long du poème. Ce qui nous montre comment il imagine la mort qui arrivera bientôt, il nous donne sa vision de l'évènement.

La mort est pour Baudelaire une délivrance. On le voit lorsqu'il dit que les portes s'entrouvrent quand l'Ange arrive au premier vers de la dernière strophe. Rien que le fait que ce soit la présence d'un Ange et non du diable, montre que Baudelaire ne craint pas la mort. Ce qui est un paradoxe, car il dit que c'est l'Ange qui viendra ranimer les miroirs ternis et les flammes mortes, donc dans ce poème c'est la mort qui redonne vie. Il n'a aucune connotation négative et triste comme nous nous percevons la mort. Il dit aussi que le soir de sa mort le ciel sera rose et bleu mystique, ce sera un ciel bleu, donc doux et agréable, pas un ciel orageux et noir, qui pourrait être angoissant et dur.

Pourquoi ce titre, la mort des amants ?
Durant tout le poème, Baudelaire raconte la façon dont sa mort va se dérouler. Cependant il n'est jamais seul, il y a de nombreuses personnifications qui nous montrent qu'il est tout le long accompagné de sa maîtresse : « dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux » ou « nos deux coeurs seront de vastes flambeaux », le pronom personnel « nous » est présent tout le long du poème.

Champ lexical : de la fin, tout se termine
« chaleur dernière », le mot « tombeau » qui indique le dernier lieu où l'on est, où l'on reste et pourrit pour l'éternité, « flammes mortes », « sanglots chargé d'adieux » lorsque l'on se dit adieu c'est car on ne se verra plus jamais, à nouveau c'est la fin de quelque chose.

C'est un sonnet dans lequel on remarque une différence entre les 2 premières strophes et les deux deux dernières. Tandis que dans

en relation

  • La mort des amants charles baudelaire
    1179 mots | 5 pages
  • La mort des amants
    935 mots | 4 pages
  • Commentaire composé - la mort des amants
    1685 mots | 7 pages
  • Stendhal
    796 mots | 4 pages
  • Le plaisir de l'écriture, chez baudelaire
    2618 mots | 11 pages
  • Charles Baudelaire , La mort des amants
    1389 mots | 6 pages
  • Baudelaire fleur du mal
    1949 mots | 8 pages
  • Les fleurs du mal : analyse thématique
    1738 mots | 7 pages
  • Anthologie
    4097 mots | 17 pages
  • Baudlaire
    1033 mots | 5 pages