La mort du père goriot

Pages: 6 (1445 mots) Publié le: 29 avril 2010
Le père Goriot

Lecture analytique n°4 : La mort du Père

« _ Allons, lui dit Eugène, recouchez-vous, mon bon père Goriot, je vais leur écrire. Aussitôt que Bianchon sera de retour, j’irai si elles ne viennent pas.
_ Si elles ne viennent pas ? répéta le vieillard en sanglotant. Mais je serai mort, mort dans un accès de rage, de rage ! La rage me gagne ! En ce moment, je vois ma vieentière. Je suis dupe ! Elles ne m’aiment pas, elles ne m’ont jamais aimé ! Cela est clair. Si elles ne sont pas venues, elles ne viendront pas. Plus elles auront tardé, moins elles se décideront à me faire cette joie. Je les connais. Elles n’ont jamais su rien deviner de mes chagrins, de mes douleurs, de mes besoins, elles ne devineront pas plus ma mort ; elles ne sont seulement pas dans le secretde ma tendresse. Oui, je le vois, pour elles, l’habitude de m’ouvrir les entrailles a ôté du prix à tout ce que je faisais. Elles auraient demandé à me crever les yeux, je leur aurais dit :
" Crevez- les ! " Je suis trop bête. Elles croient que tous les pères sont comme le leur.
Il faut toujours se faire valoir. Leurs enfants me vengeront. Mais c’est dans leur intérêt de venir ici. Prévenez-les donc qu’elles compromettent leur agonie.
Elles commettent tous les crimes en un seul. Mais allez donc, dites- leur donc que, ne pas venir, c’est un parricide ! Elles en ont assez commis sans ajouter celui - là. Criez donc comme moi : " Hé, Nasie ! Hé, Delphine ! Venez à votre père qui a été si bon pour vous et qui
souffre ! " Rien, personne. Mourrai- je donc comme un chien ? Voilà marécompense, l’abandon. Ce sont des infâmes, des scélérates ; je les abomine, je les maudis ; je me relèverai, la nuit, de mon cercueil pour les remaudire, car, enfin, mes amis, ai- je tort ? Elles se conduisent bien mal ! Hein ? Qu’est- ce que je dis ? Ne m’avez- vous pas averti que Delphine est là ? C’est la meilleure des deux. Vous êtes mon fils, Eugène, vous ! Aimez- la, soyez un père pour elle. L’autreest bien malheureuse. Et leurs fortunes ! Ah, mon Dieu ! J’expire, je souffre un peu trop ! Coupez- moi la tête, laissez- moi seulement le coeur.

_ Christophe, aller chercher Bianchon, s’écria Eugène épouvanté du caractère que prenaient les plaintes et les cris du vieillard, et ramenez-moi un cabriolet.
_ Je vais aller chercher vos filles, mon bon père, je vous les ramènerai.
_ De force, deforce ! Demandez la garde, la ligne, tout ! tout, dit-il en jetant à Eugène un dernier regard où brilla la raison. Dites au gouvernement, au procureur du roi, qu’on me les amène, je le veux !
_ Mais vous les avez maudites.
_ Qui est-ce qui a dit cela ? répondit le vieillard stupéfait. Vous savez bien que je les aime, je les adore ! Je suis guéri si je les vois… »

L’extrait étudié est l’agoniedu Père Goriot qui, veillé par Rastignac, apprend que ses filles ne viendront pas à son chevet. Le monologue qui découle de cette situation en fait un passage passionné, où se mêlent pathos et tragédie, amour et vengeance, douleur et amertume.

I. Un père martyr
a. La tragédie du Père Goriot
b. Une figure religieuse
II. Une agonie atroce
a. La souffranceinsupportable
b. Les visions morbides du Père Goriot
c. Le pathos du passage
Conclusion

I/ Un père martyre

1/ La tragédie du Père Goriot

Le Père Goriot se révèle être une véritable figure tragique dans son agonie. D’ailleurs, l’ensemble de l’œuvre était décrite par Balzac comme « une effroyable tragédie parisienne ».
Cet aspect tragique passe par plusieurs dimensions :– la fatalité qui pèse sur lui : « Mais je serai mort »
– l’image de la paternité frustrée jusqu’à la folie : « l’habitude de m’ouvrir les entrailles a ôté du prix à tout ce que je faisais ». On voit que son sens de la famille n’a aucune limite ; il propose aussi de se crever les yeux pour elles.
– la présence d’éléments d’hybris, c’est-à-dire la démesure dans la tragédie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chapitre 3 le père goriot trompe-la-mort
  • Le pere goriot
  • Le père goriot
  • Le pere goriot
  • Le père goriot
  • Le père goriot
  • Le père goriot
  • Le père goriot

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !