La nation dans tous ses états

846 mots 4 pages
Dans son livre la nation dans tous ses états, Alain Dieckhoff nous propose une réflexion sur la place du nationalisme « périphérique de rupture » dans le monde. L’auteur nous parle de la régression et de l’anachronisme qui semble dériver du nationalisme contemporain, perçu comme une conception obsolète. Celui-ci se penche donc sur la question à savoir si l’idée de nation a toujours une place dans l’avenir.

Dieckhoff, de par cette réflexion qui a trait au nationalisme, nous propose une multitude de concepts dans le contexte de son analyse. L’un des premiers concepts dont il nous fait part est fort probablement celui du paradoxe nationaliste. Le paradoxe duquel il s’agit est celui de la progression de la mondialisation par rapport à l’émergence de revendications identitaires. L’avènement d’une culture de masse entrainerait chez les différentes nations une volonté encore plus forte de se différencier de par le nationalisme de dissociation, d’où le paradoxe. La mondialisation, et le capitalisme qui en fait partie, de même que la démocratie comme état de société tel que vu par Tocqueville, semblent être des facteurs modernes qui encouragent l’émergence d’une seule nation. Or, Dieckhoff affirme qu’une telle homogénéité de la race humaine entraine automatiquement et intrinsèquement une volonté de s’en dissocier.

Un autre concept fort important dans l’ouvrage de Dieckhoff, est celui de la neutralité de l’état. D’après son analyse sur le sujet, il affirme que l’état n’est jamais complètement neutre en ce qui a trait aux rites culturels propres à la nation composant l’État-nation. Selon lui, l’état, émanant de la société, ne peut se dissocier de sa culture qui lui ait propre. Que ce soit dans l’éducation ou encore la langue des médias la culture transparait toujours dans les différents états. Il prétend que la culture et la politique de l’état sont deux éléments dissociables.

Découlant directement de cette absence de neutralité de l’état, on voit apparaître le

en relation

  • La nation dans tous ses états - concepts
    781 mots | 4 pages
  • La dette des nations unies et de tous les etats créateurs du mot race
    695 mots | 3 pages
  • Droit
    7747 mots | 31 pages
  • Organisation des nations unies
    2707 mots | 11 pages
  • Organisation Des Nations Unies
    1550 mots | 7 pages
  • La sdn vs. l'onu
    1109 mots | 5 pages
  • Juridique
    3799 mots | 16 pages
  • ONU organisation des nations unis
    3225 mots | 13 pages
  • Des_cles_pour_agir 1
    8044 mots | 33 pages
  • droits de l'homme dans la Charte des Nations Unies
    8026 mots | 33 pages