La nationalité marocainae

1341 mots 6 pages
La nationalité marocaine A. Evolution historique du concept
Concept d'origine européenne, la nationalité, au sens contemporain, sera introduite dans les pays arabo musulmans avec la formation des Etats au sens moderne. Elle est le résultat de la transformation de l'élément religieux qui distinguait la umma islamiya en « un critère plus politique, qui va faire place aussi bien aux musulmans qu'aux non musulmans, dans un cadre qui n’est plus désormais religieux mais politique, sociologique et territorial ». La nationalité se présentera comme la consécration juridique d'une réalité sociologique qui existait bien avant l'introduction du concept. Les entités sociologiques existaient avant la construction de l’Etat moderne. En ce sens, la nationalité a permis de différencier des nations au sein de la umma".
Trois étapes sont à relever quant à l’évolution de la nationalité marocaine :
1. Avant la convention de Madrid :
Le Maroc, en tant que pays musulman, ne connaissait pas !a nationalité dans sa conception actuelle.
- Le critère de distinction était plutôt religieux
- Tout musulman était national dans un pays musulman
- La nationalité se confondait avec le concept plus général qu’est la nation islamique.
La confusion entre la nationalité et la religion semblait s'expliquer par le rattachement de la première à la notion de umma. L'essence spirituelle de celle-ci a justifié ce raisonnement. Or, même si aujourd'hui cette relation n’est plus évidente, il n’en demeure pas moins vrai que, dans certains pays arabo musulmans, le concept de umma est l’origine de certaines règles de droit international privé. En témoigne l'intervention du privilège de religion quand un musulman est en cause.
Quelques remarques relatives à cette période s'imposent
Il fallait quand même réserver un statut particulier aux non musulmans
Les contacts avec les pays européens ont été un précurseur pour l’émergence d’une nationalité marocaine distincte de l’idée que «tout

en relation