La nature des choses

5080 mots 21 pages
On ne doute spontanément pas, du moins en philosophie, ou dans les sciences, qu’il puisse exister une « nature des choses » . Ce que cherche le métaphysicien, ainsi que le scientifique (si bien sûr il n’est pas instrumentaliste mais réaliste, ie, s’il considère que les théories scientifiques visent, non pas à être des fictions utiles pour le calcul, et la pratique humaine, mais des miroirs de ce à quoi ressemble réellement le monde), c’est l’essence des choses, leur constitution intrinsèque. Par exemple, nous savons que Leibniz recherchait quelle est la nature ultime, radicale, des choses. Le terme d’ « ultime » nous indique que cette nature des choses ne nous est pas immédiatement donnée dans le réel : elle est au-delà des phénomènes. Pour lui, donc, les choses, qui nous apparaissent étendues dans l’espace, ne le sont pas véritablement : ce n’est là qu’une apparence, un effet dû à notre constitution finie. En vérité, elles sont constituées de « monades », atomes formels, ou êtres spirituels doués de force active (et passive) ; bref, leur véritable nature est spirituelle, et ne nous est pas accessible (à « l’oeil nu », et plus encore, pour tout observateur humain). On ne peut voir, étant donné ce que nous sommes, « comment c’est » d’être constitué de monades. Mais on doit penser qu’une connaissance plus parfaite que la nôtre verrait les choses telles qu’elles sont vraiment. Il y a encore le scientifique, qui cherche à savoir comment sont les choses « en vrai », « réellement ». Ainsi les objets qui nous entourent sont constitués, pour lui, d’entités élémentaires qui se déplacent de manière continue dans l’espace au cours du temps. Le métaphysicien, comme le scientifique, estiment donc avoir accès à la véritable nature des choses, car s’ils estiment être des observateurs privilégiés, qui ont, grâce à des méthodes plus parfaites que la façon quotidienne que nous avons d’appréhender le monde, accès à la nature des choses, accès à la nature des choses, telle qu’elle est

en relation

  • Les choses de nature et les choses de l'esprit
    260 mots | 2 pages
  • Hegel : la nature des choses
    1034 mots | 5 pages
  • Hegel esthétique les choses de la nature
    264 mots | 2 pages
  • La vie et la nature ? chosse diffférente ? bien sur !!
    1765 mots | 8 pages
  • La nature fait elle les choses bien comme il le faut
    1239 mots | 5 pages
  • Vérités des choses, mensonge de l`homme dans "Madame de Bovary" de Flaubert : de la nature au Narcisse
    3625 mots | 15 pages
  • Qu est ce que la nature ?
    6386 mots | 26 pages
  • Philo
    4234 mots | 17 pages
  • dissertation
    10578 mots | 43 pages
  • Leibniz
    1493 mots | 6 pages